Elections législatives controversées au Bénin : déclaration de la diplomatie française

La diplomatie française n’est pas restée indifférente à la situation politique tendue au Bénin. Face aux tensions manifestes observées dans le pays, notamment les 1er et 2 mai, la France appelle tous les acteurs politiques à faire preuve de retenue et à mettre en œuvre un dialogue apaisé et constructif.

Lors d’un point de presse animé le 03 mai 2019 par le porte-parole adjoint du Quai d’Orsay, la diplomatie française a fait une déclaration de politique étrangère sur la situation politique tendue au Bénin après les élections législatives controversées. « Les élections législatives béninoises du 28 avril 2019 se sont déroulées avec un taux de participation, annoncé par la commission électorale nationale autonome, historiquement bas », a déclaré le porte-parole  la diplomatie française.

---Publicité---

Dans sa déclaration, il a également fait savoir que « la France regrette que le débat politique national de ces derniers mois n’ait pas pu aboutir à l’organisation d’un scrutin inclusif et compétitif ». « La France déplore les violences depuis le jour du scrutin. Face aux tensions manifestes, notamment les 1er et 2 mai, la France appelle tous les acteurs politiques à faire preuve de retenue et à mettre en œuvre un dialogue apaisé et constructif », a-t-il conclu.

A la question des journalistes de savoir comment réagit la France après que les forces de sécurité béninoises ont ouvert le feu jeudi à Cotonou pour disperser une foule de manifestants qui protestaient contre l’exclusion des partis d’opposition des élections législatives de dimanche dernier, le porte-parole adjoint du Quai d’Orsay a répondu : « je vous renvoie à ma déclaration », comme pour dire nous ne souhaitons pas répondre à cette question.

Avant la déclaration de la diplomatie française, celle américaine s’était déjà  fait entendre. Dans une déclaration le 29 avril 2019, les Etats Unis disent regretter le blocage des réseaux sociaux et de l’Internet le jour des élections. Une situation qui selon les Etats Unis, a créé un environnement contraire aux performances de longue date du Bénin en matière de liberté de parole et d’expression. Pour sa part, l’Union Africaine a indiqué que les élections législatives du 28 avril 2019 se sont déroulées dans un contexte marqué par une rupture de consensus au sein de la classe politique.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus