Donald Trump est prêt à intégrer « Huawei » dans un accord commercial avec la Chine

Donald Trump a pour la première fois, jeudi, mêlé Huawei et les négociations pour mettre fin à la guerre commerciale avec Pékin. Il accuse depuis plusieurs mois l’entreprise chinoise de menacer la sécurité des États-Unis.

Le sort de Huawei serait suspendu à l’accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine à en croire Donald Trump qui s’exprimait sur le sujet dans une interview jeudi 23 mai 2019. Un entretient que certains observateurs ont qualifié de « surréaliste » – le président américain estime en effet à la fois que Huawei est « très dangereux » mais aussi que les restrictions particulièrement sévères visant la firme pourront être levées si un accord commercial est signé.

---Publicité---

« Huawei est quelque chose de très dangereux. Vous pouvez voir ce qu’ils ont fait du point de vue de la sécurité, un point de vue militaire. Très dangereux », explique Donald Trump cité par BBC. Avant de pratiquement suggérer l’exact contraire : « si nous faisons un deal  [l’accord commercial avec la Chine, ndlr], je pourrais imaginer Huawei y être inclus d’une manière ou d’une autre ».

La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine a pris un nouveau tournant ces dernières semaines et touche de plus en plus durement Huawei. L’entreprise de télécommunications, à qui le gouvernement américain reproche publiquement depuis plusieurs mois ses liens avec le gouvernement chinois et la menace supposée que la firme représentait si elle déployait le réseau 5G aux Etats-Unis, est visée par un train de mesures qui lui interdisent de facto l’accès au marché et technologies américaines.

Poussé par un journaliste à donner davantage de détails sur la façon dont le groupe chinois pourrait être intégré à des négociations déjà difficiles, Donald Trump est resté très évasif : « Il est trop tôt pour le dire. Nous sommes très inquiets [du risque que présente] Huawei du point de vue de la sécurité ».

Pour l’heure, les deux dossiers avaient été tenus bien séparés alors que services de renseignements et diplomates américains tentent depuis de longs mois de convaincre leurs principaux partenaires de ne pas travailler avec le groupe chinois.

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, avait exprimé jeudi matin encore l’espoir « que ces deux questions [Huawei et le commerce] restent séparées », après que le gouvernement chinois a menacé de geler les négociations commerciales si les Américains ne faisaient pas preuve de « sincérité ».

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus