Des substances toxiques et cancérigènes retrouvées dans des couches bébés

Dans une étude publiée en fin du mois de janvier 2019 sur la sécurité des couches pour enfants, des experts Français de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) confirment la nocivité des couches jetables pour les enfants. Elles contiennent des composants toxiques.

Les couches jetables présentent un nombre important de substances allergisantes, reprotoxiques et cancérigènes. C’est ce que révèle le rapport sur la composition des couches jetables pour nourrissons publié le mercredi 23 janvier 2019. Selon Gérard Lasfargues, directeur général délégué de l’Anses, toutes les couches analysées dans le cadre de la recherche, présentent « un dépassement des seuils sanitaires pour au moins une substance chimique. ».

---Publicité---

Des produits allergisantes, toxiques et chimiques

Les chercheurs ont retrouvé dans les couches jetables des dépassements en hydrocarbures issues des colles utilisées dans les scotchs de fermeture des couches.

De même, il est aussi constaté la présence dans les couches des dioxines, des furanes, des pesticides (probablement issus d’une contamination de la matière première), des formaldéhydes (gaz inflammable), des perturbateurs endocriniens (substances chimiques perturbant le fonctionnement normal de l’organisme) et des parfums sensibilisants cutanés.

Des risques mineurs

Il « n’existe aucune donnée épidémiologique permettant de mettre en évidence une association entre des effets sanitaires et le port de couches. », indique le rapport. Néanmoins, les molécules contenues dans les couches peuvent se mélanger à l’urine et irriter la peau des bébés. Les dermatites infectieuses ou inflammatoires, les irritations, et les allergies sont principalement les pathologies que pourraient générer les substances toxiques.

Privilégier les couches lavables

Utiliser des couches lavables est un engagement éthique et écologique qui doit inspirer tous parents. Les couches lavables contiennent moins de produits toxiques, chimiques ou sensibilisants. Le seul hic ici c’est le rinçage. Il doit être régulier.

Les couches-culottes sont beaucoup plus avantageux puisqu’ils sont économiques (inchangeables), absorbants (confortables pour la nuit) et écologiques.

Par ailleurs, Il faut noter à travers cette étude de l’Anses qu’un enfant porte près de 4000 couches à usage unique dans ses trois premières années de vie.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus