Côte d’Ivoire: Guillaume Soro va-t-il tout lâcher ?

Alors qu’il a passé des mois dans le nord de la Côte d’Ivoire à galvaniser les troupes et à chercher des soutiens pour une éventuelle candidature en 2020, Guillaume Soro plonge tout le monde dans un doute subite à travers un message.

« Mon fils me dit il y’a quelques jours : « Papa tu as trop duré dans les villages. » Je lui réponds « ben ils (les villageois) ont besoin de moi ». Il me rétorque crânement « Mais nous tes enfants on a besoin de toi aussi ». J’insiste: « c’est mon travail fiston. » et lui de répondre : « ah bon papa ton travail est plus important que nous tes enfants ? On te voit jamais ! Tu es tout le temps parti. On n’est jamais avec toi. Quand tu étais à Bouaké on te voyait, quand t’es devenu PM et PAN on te voyait pas non plus » et au bout une crise de pleurs », une discussion de Guillaume Soro et de son enfant qu’il a posté sur Facebook. Une conversation qui, selon lui, donne à réfléchir, ce qui le met en pleine méditation pour savoir la conduite à tenir pour les  prochains jours.

---Publicité---

Pour le président du Comité Politique (CP), « cet échange m’a secoué, bouleversé et ébranlé. En définitive, qu’est-ce que je suis en train de faire ? Mes enfants en souffrent. C’est visible. J’ai 47 ans. Et ils n’ont pas profité de moi. Je n’ai jamais imaginé que mon fils puisse m’interpeller et me confronter ainsi. Les enfants d’aujourd’hui sont précoces. Il me faut agir. Je médite. La vie. »

Des déclarations de l’ancien président de l’Assemblée Nationale qui sèment le doute sur son engagement à se mettre dans la course pour le « fauteuil ». Plusieurs internautes et autres partisans de Soro commencent à se poser la question de savoir si l’ex chef rebelle ne serait pas en train de renoncer à tout pour être présent pour sa famille.

---Publicité---

1 commentaire
  1. Vérité du peuple dit

    Je ne sais pas s’il va me lire Soro. Je ne le juge pas, mais puisqu’il a été de prêt ou de loin dans cette guerre comme il le dit lui-même:Nous nous sommes battus pour Ouattara. Alors je voudrais attirer son attention sur ceci: votre enfant vous a appelé et vous avez répondu. Mais il y a des enfants qui veulent appeler leur papa sauvagement tué par votre rébellion. Que feront ces enfants et que seront-ils? Il y a des parents dont les enfants ont été tués par votre rébellion. Ils veulent aussi parler avec leurs enfants.huuuummm

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus