Burkina Faso – Assassinat de Norbert Zongo : ça bouge du côté de l’affaire François Compaoré

L’extradition ou non de François Compaoré est toujours d’actualité en France. Ayant porté un recours contre son extradition au Burkina Faso devant la cour de cassation en France, il devrait être situé le 4 juin prochain.

La date est donc fixée et François Compaoré sera fixé sur son sort dans quelques jours. Le 4 juin, le frère de l’ancien homme fort du Faso connaîtra la décision de la cour de cassation française relative à son recours contre son extradition dans son pays. Cette annonce a été faite à l’issue de l’audience d’examen dudit recours. Arrêté à l’aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle en octobre 2017 sur la base d’un mandat d’arrêt émis par la justice burkinabé, François Compaoré est accusé d’avoir été la tête pensante de l’assassinat en 1998 du journaliste d’investigation Norbert Zongo, « qui enquêtait à l’époque sur la mort de David Ouédraogo, son (Compaoré, Ndlr) chauffeur qui avait été torturé à mort dans le camp de l’ex régiment de sécurité présidentielle (RSP) »

---Publicité---

François Compaoré surnommé « le petit président », s’était exilé du Burkina Faso en 2014 à la suite de l’insurrection populaire qui a renversé le président d’alors, son frère Blaise Compaoré. Il vivait entre la Côte d’Ivoire et la France jusqu’à se faire arrêter en France alors qu’il venait d’atterrir. Depuis, François Compaoré est dans une bataille juridique pour éviter d’être extradé chez lui à Ouagadougou pour y répondre des accusations de  crime portées contre lui. Notons qu’en première instance, la justice française a accepté le principe de l’extradition de Compaoré mais cette décision a été suspendue avec le recours porté en Cassation par le mise en cause.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus