«Bête comme ses pieds»: Donald Trump insulte à nouveau son ex-secrétaire d’État Rex Tillerson

Rex Tillerson est resté relativement discret depuis son brutal limogeage en mars 2018, mais ses mauvaises relations avec Donald Trump sont de notoriété publique.

Donald Trump a de nouveau accusé jeudi son ancien secrétaire d’Etat Rex Tillerson d’être « bête comme ses pieds », démentant le récit fait par ce dernier d’un président américain moins bien préparé que son homologue Vladimir Poutine pour la première rencontre entre les deux hommes.

---Publicité---

« Rex Tillerson, un homme ‘bête comme ses pieds’ et totalement mal préparé et pas assez intelligent pour être secrétaire d’Etat, a inventé une histoire (il a été limogé) comme quoi j’étais moins bien préparé que Vladimir Poutine lors d’une rencontre à Hambourg, en Allemagne », a protesté le président des Etats-Unis sur Twitter.

« Je ne pense pas que Poutine soit d’accord. Regardez comment se portent les Etats-Unis ! », a-t-il ajouté.

Trump trop conciliant à l’égard de Poutine

Selon le Washington Post, Rex Tillerson, chef de la diplomatie américaine pendant la première année du mandat du milliardaire républicain à la Maison Blanche, a raconté cet épisode mardi lors d’une longue audition à huis clos devant une commission parlementaire.

D’après ce récit, rapporté par des sources parlementaires, le président américain s’attendait à une courte entrevue avec son homologue russe à Hambourg en juillet 2017, mais la rencontre s’est poursuivie sur plus de deux heures et a tourné au désavantage de Donald Trump.

Les face-à-face entre les deux dirigeants font l’objet d’un intérêt tout particulier à Washington, où le locataire de la Maison Blanche est accusé par une partie de la classe politique d’être trop conciliant à l’égard du maître du Kremlin.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus