Bénin: prison à vie pour 03 personnes impliquées dans un avortement suivi de mort

Le tribunal de première instance de première classe de Cotonou a condamné trois (03) personnes à l’issue d’une audience tenue le vendredi 17 mai 2019. Il s’agit d’un dossier d’avortement mortel dans lequel sont impliqués les sieurs Gérard G. ( opérateur économique), Marcel K. (technicien en génie civil) et dame Hélène K. (aide-soignante).

Selon les faits rapportés par ABP, la victime du nom de Rolande B. est décédée des suites d’un avortement pratiqué par le couple Gérard D. et Hélène K. en complicité avec son partenaire Marcel K. Les faits remontent à septembre 2016 où Gérard D. et Hélène K ont reçu à leur domicile dame Rolande pour l’avortement d’une grossesse de quelques mois. Après lui avoir administré des produits pendant deux jours en vue de faire évacuer le fœtus , Gérard D. et Hélène K. ont pris congés de leur cliente qui semblait très bien en forme. Mais quelques temps après , dame Rolande a été attaquée par de « violents » maux de ventre. Malgré les soins qu’ils lui ont administrés, la victime est passée de vie à trépas dans la nuit du 20 novembre 2016.

---Publicité---

Voulant gardé secret les faits, les avorteurs en complicité avec le partenaire de Dame Rolande ont déposé le corps à la morgue sous un faux nom et sans en informer la famille de la défunte. Même l’inhumation qui s’en est suivie 6 jours après s’est déroulée sans que la famille de la victime  ne soit informée. Mais c’était sans compter avec la vigilance de la famille de dame Rolande qui ayant perdu les traces de sa fille a mis la pression sur son compagnon Marcel K. pour avoir des nouvelles de progéniture . C’est ainsi qu’il a été obligé de dévoiler les faits à sa « belle famille ». Celle-ci a déposé une plainte, les mis en cause ont été arrêtés et déposé en prison depuis le 09 janvier 2017.

Le verdict du tribunal…

Après avoir écouté les accusés à la barre, et la plaidoirie des différentes parties; le tribunal a déclaré Gérard D. et Hélène K coupables d’avortement suivi de mort. Quant à Marcel K. il est reconnu coupable de complicité d’avortement suivi de mort. Les trois ont été par la suite condamnés à la peine de réclusion criminelle à perpétuité.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus