Bénin: le procureur Metonou fait le point de la première session criminelle

Le rideau est tombé hier mardi 21 mai 2019 sur la première session criminelle du tribunal de première instance de première classe de Cotonou. Les 18 dossiers inscrits au rôle ont été entièrement vidés selon le point fait par le procureur Elon’m Mario Metonou.

A la faveur d’un point de presse qu’il a tenu hier mardi 28 mai 2019 dans les locaux du parquet de Cotonou, le procureur de la république, Elon’m Mario Metonou a fait le point de la première session criminelle de l’année 2019 du tribunal de première instance de première classe de Cotonou. Tous les 18 dossiers inscrits au rôle de cette session ont été rigoureusement vidés. Au total, il y avait cinq dossiers de viol, quatre dossiers de vol à main armée, trois dossiers d’assassinat, deux dossiers de coups mortels, deux dossiers de meurtre, un dossier de non dénonciation de crime et un dossier d’avortement suivi de mort.

L’examen de ces 18 dossiers a conduit à la condamnation de 32 personnes jugées effectivement coupables par la cour. Sur ce qui concerne les peines prononcées, on retient qu’il y a eu deux acquittements, dix-huit condamnations à des peines d’emprisonnement à temps, allant de trois à vingt ans, douze condamnations à perpétuité, a fait savoir le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance lors de son point de presse. La tenue des audiences criminelles au tribunal est le résultat de l’évolution du droit pénal intervenue en République du Bénin le 18 mai 2018. Par conséquent, les personnes qui ont été jugées par le Tpi de Cotonou statuant en matière criminelle ont désormais le droit d’interjeter appel des décisions rendues contre elles.

« La mise en œuvre de ce double degré de juridiction est un pas important dans le renforcement des droits de la défense», a indiqué le procureur

La clôture de cette session criminelle a été l’occasion pour le procureur de la république de saluer l’engagement de toutes les parties prenantes.« La réussite de la session criminelle qui s’est achevée est le résultat du travail acharné de plusieurs acteurs », a-t-il souligné. Il faut souligner que la session a été officiellement ouverte le 25 avril 2019 après un point de presse du procureur fait la veille pour présenter les différents points inscrits au rôle de la session.

 

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus