Bénin: la Conférence Épiscopale plaide pour le retour au bercail des exilés

La Conférence Épiscopale du Bénin (CEB) a tenu une session plénière ordinaire les 21, 22, et 23 mai 2019. Au cours de ces rencontres d’échanges, les évêques ont  abordé la crise politique. Ils ont une fois encore émis le vœux de prendre le devant des négociations pour le retour de la paix entre les protagonistes. 

Les évêques du Bénin sont très préoccupés par la crise électorale qui secoue le pays depuis plusieurs mois. Comme ils l’ont déjà fait à plusieurs reprises, ils viennent encore de lancer un message d’apaiser à l’endroit des acteurs politiques et du peuple. Dans le communiqué final qui a sanctionné la session ordinaire, la Conférence Épiscopale a énuméré des actions à mener pour le retour de la paix. Il s’agit entre autres du retour au bercail des exilés qui ont dû quitter le pays par contrainte.

---Publicité---

Communiqué final

Error! Invalid PDF URL.

---Publicité---

6 commentaires
  1. Valentin dit

    la Conférence Épiscopale plaide pour le retour au bercail des exilés:
    – Dans le communiqué final : entre autres, Ie retour au bercail des exilés qui ont dû quitter le pays par contrainte.
    De quels exilés s’agit t-il? Ceux qui ont parcequ’ils ne sont en mesure de justifier l’argent des contribuables mis a leur disposition pour des missions données.
    Qui les a renvoyé? personne. Ils ont delapidé toutes nos ressources et se disent exilés.
    Ils n’ont qu’a venu justifier et c’est tout ce que le gouvernement leur demande t ils ont préféré prendre leur jambe au cou et se dire exilés. Des milliards et des miliiards alors qu’au meme moment ils cherchenet a narguer le gouvernement

    1. Lejusticier dit

      Toi tu as perdu ton argent?

  2. Mariusben dit

    L’Eglise devrait s’adresser directement aux exilés qui ont volontairement quitté le Bénin de rentrer au pays pour répondre de leurs gestions devant la justice. Cela n’a rien à voir avec un dialogue de réconciliation nationale. Qu’ils se présentent devant la justice. S’ils n’ont rien à se reprocher leur honneur sera laver. Par contre s’ils ont mal géré il faut qu’ils soient sanctionnés. Une mauvaise gestion, c’est moins d’école, moins d’infrastructures d’eau, moins d’hôpitaux, moins de … Quelle est la position de l’église par rapport à tout ça?

    1. Assogba dit

      Jusqu’à quand laisserons nous notre pays se faire ainsi dépouiller? Pensez vous au peuple qui croupit dans la misère ?

  3. Amos dit

    A quoi jouent ces soi-disant hommes de Dieu? Ils ne peuvent tout de même pas imaginer que tous ces voleurs et ces narcotrafiquants qui se sont enfuis soient absous. C’est plutôt à ces mauvais citoyens qu’ils doivent s’adresser pour les éduquer et leur demander de ramener les milliards volés au pays d’une part et de répondre de leurs actes d’autre part. Autrement, ils mettent leur crédibilité à rude épreuve. Ce n’est pas digne de leur part.

  4. La rupture dit

    Ils n’ont rien a faire sinon ils ne seront pas entrain de proposer la meme chose tout le temps. Leur comportement est curieux et suspect.

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus