Bénin – Crise politique: la situation de Boni Yayi inquiète François Hollande

L’ancien président français François Hollande ne reste pas indifférent à la crise politique qui secoue le Bénin depuis quelques mois. A l’instar des Organisations de la société civile et des Institutions internationales, François Hollande s’inquiète pour la démocratie béninoise; mais aussi pour l’ex-président Boni Yayi qui se trouve dans une situation difficile depuis les violences post-électorales enregistrées dans son quartier.

François Hollande s’est prononcé ce samedi sur la situation socio-politique du Bénin. Selon l’information relayée par Le Figaro , l’ex-président français a constaté des atteintes à la démocratie au Bénin. Mais, il est surtout inquiet de la situation de l’ex-chef d’Etat Boni Yayi dont le domicile est sous haute surveillance depuis plusieurs jours.

---Publicité---

Selon ses proches, il est difficile pour l’ex-président de la République de recevoir de la visite, même son avocat et son médecin personnel vivent des misères à l’entrée de la rue de Boni Yayi où des policiers sont en faction. Pour son avocat, il s’agit purement d’une torture morale infligée à son client.

Dans un communiqué où il a abordé la crise politique au Bénin, Le Figaro révèle que François Hollande a exprimé «sa vive préoccupation après les graves atteintes portées aux droits de l’opposition et de la démocratie au Bénin, et en particulier au traitement réservé» à Boni Yayi. Par la même occasion il a invité la communauté internationale à suivre de prêt la situation conflictuelle au Bénin due à l’exclusion de l’opposition du processus électoral des législatives d’avril 2019. Selon la même source, il «appelle la communauté internationale à la plus grande vigilance et à bien mesurer les conséquences d’une telle dégradation de la situation dans une région déjà menacée par des attaques terroristes».

---Publicité---

18 commentaires
  1. Florian dit

    Les français n’intervienne que là ou ils ont leur interèt c’est maintenant que j’ai fini par comprendre qu’il était en complicité avec yayi pour la candidature de Lionel Zinsou si non il n’allait pas parler ainsi car il ne revient pas à un cochon de dire à un cabri que la cour de sa maison est sale. Que Hollande s’occupe de ce qui se passe chez lui en france car ça depasse celui du Benin. Hollande tu peux appeler toutes institutions internationales à intervenir au Benin enfin de declencher la guerre comme la france l’a fait en Côte-d’Ivoire, Lybie…Etc ce qui ne serait pas le cas au pays de Behanzin , Kaba et Bio Guerra et qui demeure et demeura toujour une nation de paix.

  2. Louise dit

    Et le Flambie aussi s’en mêle, allez plutôt aider nos frères Togolais a l’agonie depuis des siècles . Communauté internationale de Merde

  3. Albert dit

    Je suppose qu’il est aussi d’accord avec les déclarations va-t-en-guerre de Yayi…Si oui, j’ai une question à lui poser… Quand vous étiez au pouvoir…quauriez vous fait si Sarkozy avait tenu les mêmes types de propos? Vous savez la démocratie est bien encrée dans les mœurs politiques en France…c’est pas encore le cas en Afrique…il est important que dans un régime comme le nôtre que PR rappelle aux opposants que c’est lui qui a été élu…Sinon…Ces anciens auront tendance à oublier qu’ils ne sont plus au pouvoir et que c’est la sagesse que l’on attend le plus d’eux…

    1. Ogountola Ganiou dit

      PR élu ne veut pas dire qu’il a tous les pouvoirs, ni le droit de bafouer les 3/4 de la population. C’est pour cela qu’il y a des institutions de contre-pouvoir, mais vous les avez réduites à l’état de chiots dociles.
      Le seul recours qui reste au 3/4 d’exclus, ce sont les institutions internationales.

      1. Fracasse dit

        Yayi= chien couchant de l’impérialisme international et du néocolonialisme qui a échiué dans son projet de bradage de notre pays à ses maîtres. Que François Hollande s’occupe de ses oignons en France. Il se fiche pas mal qu’il a fait au pays et au peuple. Les masques tombent.
        ‘L’impérialisme et le néocolonialisme au secours de leur pantin sur notre Terre. Un bâtard apatride, un vil traître!!! Il a tiré à terre.

  4. Ken dit

    Ici c’est le Bénin. François Hollande n’a qu’à s’occuper des problèmes français. Les gilets bleus il en fait quoi ce clochard de président. En quoi le problème du Bénin le concerne ? Le Bénin n’est pas la côte d’ivoire. Bande de cancres.

  5. Meyer dit

    Il est vrai que la France n’a pas à s’occuper des affaires du Bénin pour la simple raison qu’il ne s’occupe que des pays où il peut y avoir des intérêts quelconque depuis que tal on est au pouvoir on constate que la démocratie quitte le pays pour une dictature nous soutenons les Béninois dans leur combat je suis français notre association et international et nous avons constater que la politique France Afrique a toujours été au détriment de la démocratie au détriment des droits de l’homme en Afrique la France ne soutient que les dictateurs tout simplement du fait que ces derniers sont toujours d’accord avec elle pour ses intérêts et ceux des dictateurs lorsque l’on regarde ce que tal on fait depuis qu’il est là il talonne continuellement la démocratie les droits humains il est incapable de s’occuper de la misère de son pays et des hôpitaux qui ont réellement besoin d’aide pour soigner son peuple lui ne pense qu’à ses intérêts comme tous les présidents africains ils vont tous à l’église par contre pour mieux manipuler et régner

  6. paysan dit

    François Hollande ne s’intéresse pas au cas de Laurent Gbagbo injustement jeté en prison durant des années et qui, malgré le verdict de la cpi qui le blanchit, est maintenu hors de son pays contre son gré. Il préfère protéger Yayi boni qui a organisé les casses et incendies dans sa ville natale de tchaourou, et qui importe des voyous à Cotonou pour casser et brûler tout sur leur passage. Comme quoi, la démocratie se porte mal dans les pays africain où les perspectives de leurs business sont sombres

  7. Fracasse dit

    Yayi= chien couchant de l’impérialisme international et du néocolonialisme qui a échiué dans son projet de bradage de notre pays à ses maîtres. Que François Hollande s’occupe de ses oignons en France. Il se fiche pas mal qu’il a fait au pays et au peuple. Les masques tombent.
    ‘L’impérialisme et le néocolonialisme au secours de leur pantin sur notre Terre. Un bâtard apatride, un vil traître!!! Il a tiré à terre.

    1. Hounsou Segbegnon Antoine dit

      Toi tu insulte Yayi « chien couchant, mais tu es malade ! Parce que ce n’est pas ce qu’on nous a enseigné au Bénin avant Talon !

  8. Hounsou Segbegnon Antoine dit

    L’autre s’appelle Paysan et l’un Albert, malheureux vous êtes. Vous n’avez compris et vous êtes complètement à la plaque. Vous comparez justement la situation du Bénin à celle que la Côte d’Ivoire a connu, mais en tant qu’albert ou paysan vous ignorez les raisons qui ont conduit à plus de 3000 mort dans ce pays. Vous me rappelez de mauvais souvenirs. Je vais juste terminer par un proverbe Beninois « l’impussant prie jours et nuits pour que la guerre arrive dans son pays, mais lui il a combien d’enfants dans l’armée? »
    Cessez d’insulter des personnes de bonne volonté tell François Hollande, qui ne veut juste que nous aider. Moi j’ai battu campagne pour votre » président Talon », mais avec du recul je me rend compte qu’il n’arrive pas à la cheville de Lionel Zinsou

    1. paysan dit

      3000 morts qu’un incervelé accroche au cou de Gbagbo malgré le verdict de la cpi. ..alors que ouatarra, soro et autres rebelles n’ont jamais été inquiétés

  9. COOVY dit

    Meyer ne vit pas au Bénin et ne sait donc rien des progrès qu’il y a eu dans ce pays depuis 5 ans dans le domaine de la santé et des infrastructures. Je l’invite à y venir faire ses enquêtes en toute impartialité.
    Quant à Hollande, il n’a jamais dit par exemple que la démocratie était en péril au Cameroun qu’il soutient, et dont le Président est au pouvoir depuis 40 ans. Les Béninois savent pourquoi. Après sa gestion calamiteuse du pouvoir en France, il n’a aucune leçon à donner à notre pays.

  10. COOVY dit

    Si des gens refusent de se conformer à des lois votées en toute transparence à l’Assemblée, sous prétexte que ces lois ont été votées par corruption; rejetant toutes propositions visant à n’exclure personne et exigeant le retour sans conditions aux anciennes lois, comment peut-on les forcer à aller aux élections? Ce ceux qui ne savent rien de l’histoire politique du Bénin, qui amplifient des contre-vérités à propos de notre pays.
    Quelle est l’orientation politique des pseudo opposants du Bénin? Quel est leur projet de société?
    Quel est leur programme de développement?

  11. COOVY dit

    Ce qui se passe au Bénin en matière de vote de lois au parlement n’est rien d’inédit. Tous les Présidents de l’ère de la démocratie ont toujours bénéficié d’une majorité parlementaire, et ce n’est pas le Président Soglo qui me démentirait. Lui qui disait à ceux qui critiquaient sa main-mise sur les hommes politiques:  »La biche ne peut pas se fâcher contre la rivière ».
    Les biches à la rivière de Talon ne sont pas différentes des opposants d’aujourd’hui qui sont des biches d’hier dont la rivière a tari. Et le vrai peuple sait que les biches politiques du Bénin ne prennent position qu’au gré de leurs intérêts personnels.

  12. COOVY dit

    C’est pourquoi le peuple n’a pas suivi les propos va-t-en-guerre d’une pseudo opposition désunie, aux intérêts divergents, incapable de se mettre dans un même creuset pour proposer au peuple un programme cohérent. Son orientation politique s’appelle  »opposition ». Son projet de société s’appelle:  »C’est Talon qui a tous les marchés….Il a cassé les boutiques sur les voies publiques…..A cause de Talon, il n’y a plus d’argent dans le pays…. Il a acheté tous les députés…..(et récemment), c’est lui-même qui a organisé les émeutes… » C’est vraiment désolant! Ce n’est même plus le peuple mécontent qui s’est révolté!

  13. COOVY dit

    Et comme le peuple n’a pas suivi, on paie des chasseurs traditionnels qui viennent tirer sur des policiers. Aucune mention n’est faite de cela par les média français. On paie des drogués qui incendient tout sur leur passage, qui cassent tout, et les média français appellent cela  »des manifestations pacifiques » devant lesquelles le gouvernement doit croiser les bras.
    Au Bénin, quand le peuple parle, on le sait toujours! Aujourd’hui, c’est la France qui parle, qui fait écho des déclarations de ses thuriféraires sur le sol béninois, car la France n’aime pas que le niveau de pagaille baisse dans nos pays.

  14. COOVY dit

    En fait, ce que veut la France, c’est l’installation au Bénin d’une démocratie à l’envers où c’est la minorité qui gagne! Talon n’étant pas éternel, que se passera t-il si à l’avenir, chaque fois qu’une majorité (comme ce fut le cas où la révision de la constitution a été bloquée) ou une minorité perd un vote au parlement, on lui permet de descendre dans la rue pour inciter à la violence? Evidemment, nous ne ferons plus rien au Bénin! Et c’est ce que veut la France. On sait aussi le rôle que joue ce pays et sa part de responsabilité dans l’expansion du terrorisme. Il n’est pas exclu que la France suscite des attaques terroristes au Bénin, puisqu’elle sait déjà qu’elle vient d’échouer dans sa politique d’intoxication. Mais le peuple béninois veille!

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus