Bénin – 8ème législature: Alain Adihou indique les dossiers à réexaminer en urgence

Après l’euphorie de leur élection et de leur installation le 16 mai dernier à la faveur d’une sobre cérémonie d’installation, les députés de la huitième législature doivent désormais faire face aux urgences. Pour le conseiller spécial aux affaires politiques du président du parti force cauri pour le développement du Bénin (Fcdb), certains dossiers pressent et doivent être touchés en urgence par la représentation nationale.

Il n’y a pas de temps à perdre pour les députés de la huitième législature. A peine installés, ils sont déjà attendus sur certains grands dossiers. En effet, lors d’un entretien qui lui a été accordé par la télévision nationale, le conseiller technique spécial aux affaires politiques du parti FCDB, indique aux 83 élus du peuple ce qui constitue les urgences pour le pays.

---Publicité---

Pour l’ancien ministre du général Mathieu Kérékou chargé des relations avec les institutions, les nouveaux députés doivent réexaminer en urgence certaines lois qui avaient suscité en son temps beaucoup de polémique. Il indique par exemple le code électoral qui, selon lui doit faire objet de toilettage. Il a déploré la sale habitude prise dans le pays et qui nous amène à réviser les lois électorales à quelques mois d’une élection.

Par ailleurs, le conseiller technique aux affaires politiques du ministre Soumanou Toléba a également évoqué la loi sur l’embauche qui doit également faire objet de révision. Par rapport à ce dossier, le ministre Alain Adihou affirme qu’il attend comment les députés de l’union progressiste  vont défendre ce dossier.  » J’attend beaucoup les progressistes sur ce dossier. Je vais observer comment ils vont le défendre; je ne compte pas trop sur les républicains qui sont des capitalistes mais les progressistes sont les socialistes » indique-t-il en dénonçant cette loi qui précarise l’emploi.

---Publicité---

2 commentaires
  1. Amelagbe dit

    Arrêtez de souiller les mots socialistes et progressistes en parlant des chiens de garde du régime Talon nommés par lui pour continuer leur basses œuvres…
    Ce sont ces mêmes gens avec Vlavonou comme chef d’orchestre qui ont voté les yeux fermés les lois liberticides (criet, loi sur la cybercriminalite,code pénal révise…) et anti-sociales ( suppression du droit de grève. Fin des CDD, réduction des indemnités à la portion congrue…).
    Après leur coup d’etat Pourquoi changeraient ils ?

    1. Atohoun dit

      Bien dit !

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus