Bénin – 8è législature: Martin Assogba rappelle aux députés les défis à relever

A quelques jours de l’installation des députés de la huitième législature, le président de l’ONG ALCRER, Martin Assogba dans une correspondance rappelle aux élus du peuple les défis qui sont les leurs au cours de la mandature.

Le président de l’association de lutte contre le racisme, l’ethnocentrisme et le régionalisme, Martin Assogba met les députés de la huitième mandature face à leur responsabilité. Dans une correspondance leurs adressée ce lundi 20 mai 2019, il leur rappelle les défis qui devaient être les leurs.

Dans ladite correspondance, Martin Assogba leur rappelle qu’ils doivent garder constamment à l’esprit les conditions qui ont conduit à leur élection. « Les circonstances particulières dans lesquelles se sont déroulées ces élections vous recommandent une humilité permanente et un sens élevé de patriotisme pour transformer les douleurs de la crise électorale en succès politiques pour le développement national« , pouvait-on lire dans la correspondance.

A en croire Martin Assogba, toute déviance de leur part sera inacceptable. Ils devront avoir comme objectif l’accomplissement dans la droiture de la mission républicaine qui leur est confiée.  « La nation dont vous êtes les dignes représentants ne vous pardonnera pas d’oublier ces circonstances douloureuses dans lesquelles certains d’entre nous n’auraient jamais dû perdre la vie » précise -t-il dans sa correspondance.

L’enjeu selon lui est donc grand et il voudrait croire que la représentation nationale saura prendre la mesure de cet enjeu. « Je souhaite faire pleinement confiance en votre capacité à vous mettre résolument au service exclusif du peuple béninois, à l’écoute de son attachement à la démocratie et de ses besoins socio-économiques (… )J’espère, sans en douter, que les ors et les lambris du pouvoir ne vous détourneront pas de cette voie si proche de la voix du peuple. C’est à cette condition que nous resterons toujours mobilisés derrière vous, à vous soutenir » indique-t-il.

Pour l’ONG ALCRER, la nouvelle mandature doit bâtir sa mandature sur la promotion des valeurs républicaines, en l’occurrence la lutte contre la corruption, la déclaration du patrimoine et le respect des textes. « L’article 3 de la loi n°2011-20 du 12 octobre 2011 portant lutte contre la corruption et les infractions connexes en République du Bénin vous oblige à déclarer vos biens à la prise et à la fin de vos fonctions, a-t-il rappelé.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus