Mise en œuvre des objectifs du développement durable: l’ONU appelle à l’action

Le Forum pour le financement du développement durable a démarré ses travaux, lundi 15 avril 2019 au siège des Nations Unies à New York. Il a pour but d’accélérer l’action en faveur du développement durable. Sont présents à cette réunion les représentants des Etats membres de l’ONU, d’entreprises et de la société civile.

Organisé par le Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), le Forum pour le financement du développement durable ouvert lundi 15 avril à New York a pour vocation de mobiliser les fonds au profit du développement durable.

---Publicité---

Dans son discours d’ouverture, Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU a rappelé que la mise en œuvre du développement durable nécessite assez de financement.

D’après lui, « 2019 sera une année déterminante pour la mise en œuvre des Objectifs du Développement Durable (ODD) et de l’Accord de Paris ». A cet effet, les gouvernements, les entreprises et la société civile doivent apporter « une réponse mondiale urgente » pour lutter contre les inégalités et le changement climatique. Dans ses remarques, il a également insisté que des instruments financiers innovants tels que les obligations vertes, les obligations d’investissement social, le financement participatif et l’entrepreneuriat social peuvent à eux aussi contribuer à la réalisation des ODD. « Le potentiel est considérable par exemple, les obligations vertes sont passées de zéro à plus de 220 milliards de dollars en une décennie », a-t-il prouvé.

Déficit de financement des pays en développement

En ce qui concerne le financement des ODD dans les pays en développement, « l’aide au développement reste essentielle » souligne le premier responsable des Nations Unies. Selon lui, une étude récente du Fond monétaire international (FMI) révèle que ces pays sont confrontés à un déficit de financement annuel moyen d’environ 2600 milliards de dollars. Il les appelle alors à ne pas négliger la mobilisation des ressources nationales.

La communauté internationale quant à lui doit aussi lutter contre l’évasion fiscale, le blanchiment d’argent et les flux financiers illicites, a martelé Antonio Guterres au début de ce Forum qui prend fin le jeudi 18 avril 2019.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus