--- Publicité---

Bénin – Législatives 2019: impact économique de la perturbation d’Internet

La perturbation d’Internet le 28 avril 2019, jour du scrutin des législatives de 2019 au Bénin, a eu un impact économique évalué à près 1 milliards de francs cfa.

Sans le moindre préavis, l’accès à Internet a été coupé au Bénin toute la journée électorale du 28 avril. D’après l’observatoire Internet NetBlocks, les opérateurs GSM et les fournisseurs d’accès internet ont bloqué l’accès aux réseaux sociaux et aux sites d’information en ligne.

---Publicité---

Pour justifier la mesure, plusieurs sources proches du gouvernement laissent entendre que le black-out sur internet le jour du scrutin est une mesure de sécurité pour permettre le bon déroulement du processus électoral. Mais cette mesure n’est pas sans impact sur l’économie du pays.

Selon l’outil « COST » de NetBlocks Cost of Shutdown Tool, l’impact économique d’une perturbation de l’Internet ou d’une restriction des applications mobiles au Bénin est évalué à 1.548.043 de dollars US, soit environ 903.103.593 de francs cfa. Cette évaluation faite avec l’aide d’indicateurs de la Banque mondiale, de l’UIT (Union Internationale des Télécommunication), d’Eurostat et du recensement américain a été présentée en mars 2019 à l’occasion des 20 ans de Internet Society au Bénin.

Il est à noter que les opérateurs GSM Spacetel (MTN-Bénin) et Etisalat (Moov-Bénin) sont principalement les plus touchés par le blocage imposé sur internet. Ils sont suivis des fournisseurs d’accès Internet, des sites d’information en ligne et des start-up de e-commerce. Qui va donc payer la note ?

---Publicité---

3 commentaires
  1. Ledoux dit

    Qui va payer la facture? naturellement le Gouvernement, mais je doute fort qu’il vont payer cette facture. Manque a gagner pour eux.

  2. Paysan dit

    Dimanche n’est pas un jour ouvrable, et donc votre hypothèse est prise hors-contexte. Dites-nous aussi votre estimation du cout humain, matériel et financier lié a la disponibilité de l’internet, ce dimanche-lâ, dans un contexte de peur, de haine et d’incitation a la violence.

  3. Blabla dit

    Ce qui est incroyable dans cette histoire c’est qu’aucune information n’a été faite à ce sujet.
    Un vrai dictat !

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus