« La France est à l’origine du chaos libyen », l’Italie attaque encore Paris

Le sous-secrétaire italien au ministère de l’Intérieur, Carlo Sibilia, a accusé la France d’être à l’origine de l’instabilité en Libye.

« L’atteinte à la stabilité en Libye a entraîné la création de problèmes auxquels l’Italie devait faire face, y compris la question des migrations », a déclaré Sibilia à l’agence de presse AKI. Dans ces propos, il a souligné la nécessité de surmonter au plus vite les différences entre son pays et la France dans le dossier libyen. Il a clairement accusé la France dans ses dires, d’être à l’origine du Chaos que vit aujourd’hui le pays de Mouammar Kadhafi, et de la crise migratoire à laquelle l’Italie doit faire face.

---Publicité---

Une nouvelle fois donc, l’Italie s’en prend à la France dans un autre dossier après avoir déclaré, il y a quelques semaines, que la France est à l’origine de la situation de pauvreté dans laquelle végète l’Afrique depuis les indépendances. La question du CFA et aujourd’hui la crise migratoire au large de l’Italie causée par la situation libyenne, deux « catastrophes » auxquelles la France n’est toutefois pas étrangère.

En 2011, Nicolas Sarkozy, président de la France alors, avait convaincu ses alliés de l’Otan pour intervenir en Libye et aider à l’assassinat de Kadhafi, alors dirigent d’un Etat souverain ; ce fut le début de l’enfer pour les libyens et les pays environnants.

---Publicité---

4 commentaires
  1. Wezepe5 dit

    Vraiment l’italie tu est vraiment le seul pays encore au monde sans cadet. Nos marrionnettes pour la france ne peuvent jamais jamais jamais jamais jamais dire un mot .

    1. moussa dit

      Tres bien dit combien de fois son ministre des affaires etrangere est parti au u U S A

  2. Azazel dit

    l’Italie a de vrai hommes politique qui osent dirent la vérité, j’en reviens pas, tellement habitué a entendre le bruit de la langue de bois, des discours sans queue ni têtes qui disent tout et leurs contraires, félicitation, eux arriveront peut être a faire bouger les choses

  3. Philippe Biord dit

    Faire assassiner un homme à qui on doit de l’argent, par une force internationale ; Alors là ! Pablo Escobar et Al Capone, passent pour des rigolos, à coté de notre Nico !

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus