France: des paramilitaires seraient prêts à renverser Emmanuel Macron

La crise « gilet jaune » continue de faire parler d’elle et enregistre depuis son démarrage,  diverses scènes de violences, d’actes de vandalismes, de railleries des manifestants à l’égard du peuple. Dernière scène en date de ce mouvement d’humeur: une vidéo à travers laquelle, un gilet jaune déclare que des anciens militaires retraités seraient prêts à attaquer et à renverser le pouvoir de Emmanuel Macron.

Un Gilet Jaune, du nom de Christophe Chalençon, a fait savoir, que les paramilitaires seraient prêts à renverser le pouvoir de Emmanuel Macron. Cette information a été rendue publique via une vidéo qui a été enregistrée à l’insue de son auteur. En effet, il était interrogé par une journaliste italienne de LA 7, sur une rencontre, qu’il avait eue, un peu plus tôt avec le vice-président du Conseil Italien Luigi Di Maio. Ce dernier a, quant à lui ,  un grief contre la France et est en désaccord avec elle.

---Publicité---

Les propos de ce gilet jaune sont à la limite incendiaires et susceptibles d’aggraver cette crise que traverse l’Hexagone . Néanmoins, l’auteur de ces déclarations estime à travers celles-ci, indiquer la voie de sortie au président français, afin selon lui, d’éviter une guerre civile : « J’irai au bout de mes convictions, parce que s’ils me mettent une balle dans la tête, Macron il est passé à la guillotine. On est arrivé à un tel point de confrontation, que s’ils m’abattent, il est mort aussi. Parce que le peuple, il rentre dans l’Elysée et il démonte tout. Lui, sa femme, et toute la clique. On est plusieurs comme ça. S’ils en touchent un, on a des gens, des paramilitaires qui sont prêts à intervenir parce qu’ils veulent aussi faire tomber le pouvoir » a-t-il précisé, arguant que la France est à la limite de la guerre civile. Il a même intimé à Macron, de baliser la voix, pour trouver un palliatif politique à la crise.

A la journaliste investiguant sur ces propos à polémique , il répond sans concession en faisant tout de même une précision, à savoir que des retraités de l’armée contre le pouvoir de Macron seraient disposés à intervenir. Et de corroborer que le premier des français a présentement « très très peur ».

Néanmoins, ses affirmations sans nuances du gilet jaune ne semblent pas faire peur au ministre de l’intérieur Christophe Castaner, car pour lui, c’est « une comédie à l’italienne ou juste un nouveau délire personnel ».

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus