Bénin: l’opposition persiste et signe, pas d’élection sans les adversaires politiques de Talon

Vingt quatre heures après la clôture du dépôt des dossiers de candidature, les forces de l’opposition ont tenu dans la soirée de ce Mercredi 27 Février 2019 dans les locaux de Codiam à Cotonou, un point de presse pour réaffirmer qu’aucune élection n’est possible au Bénin sans les partis de l’opposition.

L’opposition au régime du président Patrice Talon ne démord. Elle participera à l’élection législative du 28 Avril 2019 où il n’ y aura pas d’élection. C’est du moins ce que l’on peut retenir de leur sortie médiatique de cet après-midi. En effet, réunies à Codiam, les forces de l’opposition malgré le fait qu’elles n’ont pu déposer leur dossier, continuent de croire à leur participation aux législatives prochaines.

---Publicité---

Selon leur porte parole, l’honorable Léon Basile Ahossi, le chef de l’Etat après son échec dans la tentative de réviser la constitution et d’instaurer son règne, s’est acharné contre l’opposition qu’il a combattu sur tous les plans. La nouvelle trouvaille, indique-t-il est d’exclure les partis de l’opposition à la compétition électorale afin d’ouvrir le boulevard aux députés qui l’ont accompagné dans la remise en cause des acquis démocratiques.

Face à cette situation, les forces de l’opposition au cours de leur sortie médiatique de ce mercredi, prennent à témoin, l’opinion publique nationale et  internationale de sa détermination à se battre pour participer à l’élection législative prochaine qui ne saurait se dérouler sans elle.

---Publicité---

15 commentaires
  1. Florian dit

    Chèrs opposants c’est ici au 229 et maintenant que vous allez connaître le peuple Beninois suite à votre incapacité de reunir vos pièces pour se conformer à la loi afin de participer aux prochaines elections mais si vous persistez qu’il n’aura pas d’election sans vous, la jeunesse beninoise bien consciente et bien aguerrie vous attend sur tous les plans pour vous affronter. Si tout est permit dans le pays des aveugles tel ne sera pas le cas au Benin car vous avez dejoué à votre plan.

    1. Babalao dit

      Ruptucon adôgocrate ! On vous connaît. Vous qui vous êtes vendus au ploutocrate de président gbawoundjo ?. On savait que vous êtes prêts à soutenir la liquidation du pays à ces gloutons. Mais je suis certain que vous le regretterez tardivement.

    2. firmin dit

      Les fakes newers de talon qui répondent à tout…n’importe quoi

    3. Paul dit

      Es tu sûr de parler au nom de la vraie jeunesse? À ce que je sache ce n’est pas seulement la jeunesse qui est furieuse mais pratiquement tout le peuple. Le PR même le sais

  2. JR dit

    Il y aura élection piam

  3. La rupture dit

    Opposants vous dites ? La honte tout simplement. Vous avez montré votre derrière. Des gueux.

  4. Seko dit

    Ces gens sans foi ni loi. Des fainéants, des tricheurs, des voyous d’ailleurs. Vrai désert de compétences, cette pseudo opposition !!! On verra bien. Le peuple, le vrai peuple n’est pas avec ces incapables.

  5. Valentin dit

    Bénin: l’opposition persiste et signe, pas d’élection sans les adversaires politiques de Talon’:
    – les forces de l’opposition malgré le fait qu’elles n’ont pu déposer leur dossier, continuent de croire à leur participation aux législatives prochaines.
    – Selon leur porte parole, l’honorable Léon Basile Ahossi, le chef de l’Etat après son échec dans la tentative de réviser la constitution et d’instaurer son règne, s’est acharné contre l’opposition qu’il a combattu sur tous les plans. La nouvelle trouvaille, indique-t-il est d’exclure les partis de l’opposition à la compétition électorale afin d’ouvrir le boulevard aux députés qui l’ont accompagné dans la remise en cause des acquis démocratiques.
    – Pourquoi parlez vous d’exclusion au lieu de respecter les instructions et la constitution qui exige le respect des delais de depos de dossiers.
    Si vous n’etes pas en mesure d’affronter les autres partis lors des elections il vaut mieux l’avouer a vos electeurs au lieu de vous cacher derriere une fausse argumentation pour tromper ceux qui croient en vous.
    Le garant de la constitution vous dit qu’il ne veut pas etre tenu responsable d’un retard quelconque de l’organisation des electios sous son reign et vous voulez le lui en imposer.

  6. Valentin dit

    Allez mvite vmettre vos dossiers a jour et demander une clemence pour les deposer avantque ce ne soit trop tard. Si vous ne deposez pas les dossiers vous n’irai pas aux elections.
    Quand on a fauté on reconnait sa faute et on corrige le tir.
    A VOUS DE JOUERSinon vous etes dans la baba

  7. jospinto dit

    En tout cas je sais que j’irai voter le jour J même s’il y a un seul parti de l’opposition.Jeunesse ne soit pas aveugle.Réfléchis bien!Toujours au chômage!la vie sociale un enfer!Réveilles-toi.

  8. Thiesko dit

    Moi je felice d’abord le gouvernement pour son courage de respecter les règle de l’élection bravo fonce seulement le pays n’est pas seulement pour les opposant président on te soutien pas de découragement police républicains je vous félicite n’ayez pas peur je vous donne l’ordre d’abattre tous ceux qui ce voix en dessus de la loi il ne veit pas l’évolution de se pays

  9. KDS dit

    Il aura Bel et bien élection nous tous nous sommes des béninois vous êtes pris à votre propre piège

  10. Moutawakilou dit

    Vous faites les grandes gueules parce que vous pensez avoir gagné la bataille?
    Soyez patients. Ca prendra le temps que ça prendra, mais vous serez mis à nus et rangés dans les oubliettes de l’histoire. Et il n’y aura pas assez de malles arrières de voitures pour tous.

  11. Pr Anatole ANANI dit

    La preuve de la mauvaise foi réside dans le fait qu’on a parsemé le parcours de pièges. Quand on veut qu’une loi soit respectée, on l’écrit de façon simple et compréhensible. D’abord, il n’est nulle part dit que les partis existants avant la réforme doivent se dissoudre et se reconstituer. Si c’était rellement ce qu’on voulait, on aurait dû l’écrire.
    Ensuite, à quoi sert le délai de mise en conformité de 6 mois prévu dans la même loi, si c’était pour venir inventer ensuite un certificat de conformité qu’on donne à qui on veut et qu’on refuse aux autres?
    Troisièmement, on semble oublier que le Bénin a fait l’option d’exclure le gouvernement de tous le processus d’organisation des élections. C’est pourquoi il a été créé une commission « Autonome », plutôt que de laisser le ministère de l’intérieur organiser les élections comme dans d’autres pays. Comment se fait-il que, par un artifice non prévu par aucune loi, on vient remettre ce même ministère au centre du processus? De surcroît, le ministre, censé être arbitre, est lui-même joueur sur le terrain. Ca vous semble normal?
    Enfin le quitus!!!! ce qui s’est fait là, signifie donc que la machine a délivrer les quitus ne marche que pour les mouvanciers? ou bien personne dans l’opposition n’est à jour de ses impôts?
    Alors, quand le chef b.andit, vient faire son cinéma en essayant d’intimider les opposants du haut de son siège de président et en les traitant de menteur, alors que lui-même est en plein dans le mensonge et la manipulation, il y en a qui applaudissent!
    Sachez simplement que la nature a des lois. Quand vous êtes investi de la responsabilité de conduire un peuple, vous devez agir dans le sens de l’intérêt de tous. Toute réforme qui apparaît comme entreprise par un camp contre l’autre est source de division et de conflit, et vouée à l’échec. C’est juste une question de temps.
    De plus, frustrer une partie non-négligeable nous prépare à une situation, soit instable, soit extrêment dictatoriale. Et ceux qui rigolent actuellement ne seront pas épargnés. Regardez simplement l’humiliation infligée à Toboula, pour vous en convaincre. Même s’il a commis des malversations, on aurait pu le traiter de manière plus digne et humaine. Un système sans coeur n’a de coeur pour personne.
    Si vous n’êtes toujours pas convaincus, regardez Ajavon par qui Talon est devenu président, aujourd’hui son ennemi juré. Regardez les femmes de Dantokpa qui chantaient fièrement leur joie de « bouffer » l’argent de Zinsou alors qu’elles voteront Talon. Dansent-elles maintenant?
    Les prochains sur la liste, c’est tous les députés godillots qui auront permis au des.pote d’asseoir sa dictature: les Kassa, Okounlola, etc. Vous les verrez bientot à la CRIET.
    Quand il aura fini avec eux, il restera qui? ne regardez pas autour de vous. Il ne restera que vous.
    Komi Koutché l’a dit: la dictature est comme un système de freinage: quand il a fini d’user les patins, il s’attaque au disque.
    C’est pourquoi nous devons défendre le principe et la philosophie de la démocratie, et non un homme ou un gouvernement. On ne doit pas supporter l’exclusion parce qu’elle frappe des gens qu’on aime pas. Sinon, elle nous frappera demain, et nous n’aurons pas de défenseur. C’est le début d’un cycle qui nous fera tous reculer.
    A bon entendeur, salut.

  12. Extra dit

    Pourquoi la Cour suprême s’est-elle déclarée incompétente dans un dossier qui ne relève que de sa juridiction?
    Lorsqu’un président achète toutes les institutions et veut privatiser ce qui doit rester public, l’équilibre social ne peut qu’être perturbé.
    Talon aime-t-il son peuple ou préfère-t-il plutôt ses intérêts capitalistes égoïstes?

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus