Japon: quitter le territoire est dorénavant soumis à une taxe

Depuis le 07 janvier, le gouvernement japonais a introduit une nouvelle taxe à payer par les voyageurs japonais ou non qui quittent le territoire à l’exception des enfants en très bas âges, et de ceux qui sont entrés au Japon pour cas de force majeure et qui y ressortent après. Ces taxes visent à drainer des fonds pour l’amélioration du tourisme japonais.

Il y a une année que le gouvernant japonais a pris l’initiative d’imposer aux japonais qui nourrissent le projet de quitter leur pays de payer une taxe. Elle s’élève à 1 000 yens (environ 8 euros) et est entrée en vigueur depuis le 7 janvier. Ladite taxe est applicable aussi bien aux japonais qu’à toute personne quittant le sol japonais par avion ou en bateau.
Les seuls personnes que cette nouvelle donne épargne, ce sont les enfants de moins de 2 ans, les personnes en transit ayant fait un séjour de moins de 24 heures au Japon et ceux qui ont été contraints pour cas de forces majeurs de fouler le Japon.

---Publicité---

Mode de payement des dites taxes et but
La nouvelle taxe est directement annexée au prix du billet. Le but visé par le gouvernement japonais est d’accroître ses moyens financiers par ce biais afin d’accroître ses offres en matière de tourisme et d’améliorer ses capacités à accueillir un plus grand nombre de touristes. D’après les estimations, ces taxes permettront d’engranger à peu près 50 milliards de yens par an.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus