Bénin – Législatives 2019: Face à un PRD divisé, l’USL peut-elle prendre le pouvoir dans l’Oueme?

Après plusieurs jours agités au sein de la mouvance Présidentielle, le Président Talon et Adrien Houngbedji semblent s’être entendu en vue des législatives. Et pourtant, le PRD dominateur depuis 30 ans dans l’Oueme, n’a jamais semblé aussi vulnérable. Face aux tiraillements de la majorité Présidentielle, l’USL, fort des résultats de Sébastien Ajavon lors des Présidentielles de 2016 est bien décidé à reprendre le flambeau et devenir le nouveau porte flambeau de cette région à l’Est du Bénin. L’USL va t-elle devenir la nouvelle « religion » politique de l’Ouémé?

À Paris, il doit y avoir un homme qui se frotte les mains en apprenant les nouvelles venues de Cotonou depuis près d’une semaine. Cet homme, c’est Sébastien Ajavon, Président d’honneur de l’USL. Jusque-là, le seul parti à même de gêner sa main mise sur l’électorat de l’Oueme, c’était le PRD. En effet, Sébastien Ajavon a prouvé lors des dernières Présidentielles qu’il était bien le nouvel homme fort de la région en gagnant par K.O dans la majorité des communes du département.

---Publicité---

Désordre dans la mouvance

Le Président Talon, soucieux de contrer la montée en puissance de son rival avait choisi de renforcer le PRD qui a obtenu des ministères, ainsi que des contrats pour ses hommes d’affaires. Le plan du Régime Talon a cependant subi un étonnant retournement de situation avec la volonté du PRD de ne pas se plier à la volonté du Président de former des blocs. Résultat: le PRD est aujourd’hui divisé entre ceux qui préfèrent rejoindre le Bloc Républicain et ceux qui sont fidèles au Président Houngbedji.

En récupérant les députés du PRD, le Président Talon ne semble pas se rendre compte qu’il crée une division alors que sa logique était celle du rassemblement. Les acteurs politiques de la mouvance issus de l’Oueme sont aujourd’hui dispersés et désorganisés à seulement 4 mois des législatives. Sur le terrain s’affronteront les forces progressistes autour des députés Ahouanvoebla et Agbodjete, le Bloc Républicain autour de la ministre Mathys Adidjatou et des députés démissionnaires du PRD et enfin le PRD de Adrien Houngbédji.

Une aubaine pour l’USL qui se prépare depuis de longs mois et qui dispose de la manne financière de plusieurs hommes d’affaires acquis à la cause de Sébastien Ajavon. Le nouveau code électoral ne favorisant pas les émiettements de voix, tandis que ceux qui aiment l’USL auront un seul choix, ceux qui sont partisans du Président Talon en auront trois.

L’USL, une machine organisée et puissante

L’USL disposait déjà depuis de longs mois d’une organisation mise sur pied en vue des prochaines élections, à cela viennent s’ajouter plusieurs éléments favorables. Tout d’abord, la morosité économique et la colère de nombreux béninois jouent en faveur de L’USL qui dénonce depuis des mois, la mauvaise gestion du Régime Talon. Ensuite, les redressement fiscaux et la condamnation judiciaire du Président Sébastien Ajavon a renforcé sa popularité auprès de la population qui reconnaisse sa générosité légendaire. Dans un pays qui adore soutenir les persécutés, Ajavon est en position favorable. Il est d’ailleurs soutenu par de nombreux hommes d’affaires mis en difficulté par le Régime actuel, ce qui renforce sa force de frappe. Enfin, les problèmes actuels de la mouvance qui vont probablement morceler ses voix entre ses nombreuses listes, est le petit coup de pouce que les militants USL n’espéraient pas.

L’USL a donc aujourd’hui toute les cartes en mains pour rafler la majorité des 10 députés de l’Oueme

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus