Cote d’Ivoire: un nouveau complot contre Guillaume Soro révélé

En Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, le président de l’assemblée nationale a une fois encore échappé à un nouveau complot contre sa personne ce mardi 06 novembre 2018.   

Selon les informations rapportées par Koaci, le président de l’assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, est toujours dans le collimateur de ses détracteurs les plus radicaux. Citant l’entourage de l’homme politique, le média indique qu’une série de conversations téléphoniques aurait été captée et mise à disposition de l’entourage de Guillaume Soro. Il serait question, dans ces conversations, d’un complot visant à compromettre sa crédibilité en dissimulant du matériel prohibé dans sa résidence. La même source rapporte qu’un lieutenant des forces de sécurité de défense en poste à Bouaké aurait été approché pour servir de négociateur et d’intermédiaire avec un membre du personnel de ladite résidence.

---Publicité---

Ce dernier aurait pour tâche d’introduire le matériel prohibé dans la résidence de Soro à Bouaké contre 60 millions de francs CFA. « Lors d’une perquisition, ce matériel illégal aurait été découvert et la responsabilité aurait été attribuée directement au propriétaire de la maison, c’est-à-dire Guillaume Soro », écrit Koaci. D’autres personnes seraient aussi impliquées dans ce complot comme le souligne le site d’information qui écrit que « le nom d’un militaire un certain « commandant Ziguehi » et un dénommé « Ayouba » » auraient été reconnu « à travers les conversations téléphoniques captées ».

Enfin, toujours selon les informations rapportées, le commandant serait attendu à Bouaké dans les prochains jours pour tenter de voir sur le terrain la possibilité de mettre en place ce plan porté à la connaissance de l’entourage de Soro par des enregistrements de conversations, comme nous l’affirment nos sources.

Ayant échappé à plusieurs tentatives d’assassinat, Guillaume Soro a toujours été un homme chanceux pour certain, mais pour d’autres, il serait détenteur de pouvoirs mystiques, ce qui lui procurerait une protection. De toutes les façons, une personnalité publique ivoirienne est menacée et donc les autorités doivent se saisir de cette affaire et l’élucider.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus