France – demande d’asile politique: quelles sont les chances de Sébastien Ajavon ?

Suite à sa condamnation par défaut à 20 ans d’emprisonnement ferme et une amende de 5 millions, Sébastien Ajavaon qui vivait déjà sur le sol français au moment même de la condamnation par la Criet a déposé une demande d’asile politique à l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA) . Réussira-t-il à obtenir cette protection en attendant le pourvoi en cassation? 

Après sa condamnation par défaut devant la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (Criet), le Président d’honneur du parti USL n’a pas tardé à déposer une demande d’asile politique au près à l’OFPRA. Même si Me Bensimon, l’un des avocats de l’homme se dit confiant quant à la suite à donner à la demande, il convient de faire observer certains paramètres pour prévoir une issue favorable ou défavorable.

---Publicité---

Le premier paramètre à considérer tourne autour des statistiques publiées sur le site de l’Ofpra. Selon les chiffres, la demande d’asile politique à l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA) a connu une hausse de 17% en 2017 soit plus de 100.412 demandes. Les différentes nationalités des demandeurs démontrent que les principaux pays d’origine de la demande d’asile en 2017 sont l’Albanie (7 630 demandes), l’Afghanistan (5 987), Haïti (4 934), le Soudan (4 486), la Guinée (3 780) et la Syrie (3 249). Par ailleurs, l’organisation a noté au cours de l’année 2017, une progression notable de la demande en provenance de pays d’Afrique de l’Ouest comme la Côte d’Ivoire et la Guinée.

L’analyse de ses statistiques fait constater que les demandeurs d’asile proviennent pour la plupart du temps des pays en situation de crise politique. Les quelques cas de demandes provenant du continent viennent des pays comme la Guinée, la Côte – d’Ivoire. Cela se justifie par l’instabilité politique qui a droit de cité dans ces pays depuis quelques années. En effet, c’est l’un des arguments sur lesquels se base l’OFPRA pour accepter les demandes d’asile.

Considérant les éléments ci-dessus, on pourrait se poser des questions sur les armes dont dispose les avocats de Sébastien Ajavon pour convaincre l’OFPRA. Le Bénin est-il un pays en conflit? La sécurité de Sébastien Ajavon est-elle menacé du fait de ses opinions politiques? Voilà quelques unes des questions auxquelles l’homme sera soumis pour argumenter sa demande d’asile. Il faut également fait constater que le Bénin du fait de stabilité politique reste un exemple de démocratie et fait partie des « pays sûrs » au monde.

Dans tous les cas, il serait prétentieux de deviner l’issue de cette procédure qui semble être le dernier rempart du roi de la volaille. Le rejet ou non de cette demande d’asile relève de la compétence de l’OFPRA qui devrait rendre sa décision dans un délai raisonnable. Toutefois, il est à noter que le demandeur d’asile a la possibilité de formuler un recours auprès de la Cour nationale du droit d’asile, au cas où sa demande est rejetée par l’OFPRA.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus