RDC – Elections: Les catholiques projettent une mobilisation contre la machine à voter

Le Comité laïc de coordination (CLC) a annoncé lundi qu’il allait lancer « dans les prochains jours », une vaste campagne de mobilisation contre l’usage de la machine à voter, lors des trois scrutins prévus le 23 décembre prochain en République démocratique du Congo (RDC).

L’usage de cette machine proposée par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) est « un défis lancé à notre peuple », a déclaré lors d’un point de presse Justin Okana, membre du CLC, collectif catholique soutenu par l’épiscopat et le Vatican. Le CLC « ne peut pas cautionner l’utilisation de la machine à voter », a-t-il ajouté évoquant des raisons juridiques, techniques et sociales. Les élections doivent se tenir « sans cet outil qui n’a pas de crédit ni devant le peuple, ni devant l’Église, ni devant Dieu », a déclaré Isidore Ndaywell, un autre membre de ce collectif qui a organisé, en début d’année, des marches populaires contre le président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001.

---Publicité---

La campagne qui sera lancée “à travers le pays « concernera aussi le fichier électoral qui comprend « des millions d’électeurs sans empreintes ni photos, des électeurs non alignés », a insisté le porte-parole du CLC, Jonas Tshiombela. « Il y a de fortes possibilités de retrouver des policiers et des militaires dans ce fichier « , selon Tshiombela. Les manifestations réprimées organisées par ce collectif influent ont ouvert un conflit entre l’Église et Kinshasa cette année. Lors du même point de presse, le Mouvement a pressé l’opposition de présenter un « candidat commun » et de ne pas boycotter. Après deux ans de glissement, « Il ne sera plus question de reporter les élections du 23 décembre », a prévenu le collectif, affirmant qu’il est possible d’organiser les trois scrutins (présidentiel, législatif et provincial) sans machine à voter le 23 décembre.

A trois mois de ces scrutins, la tension reste vive dans le pays. Kinshasa a écarté la communauté internationale des préparatifs des élections et refusé tout appui extérieur au financement de ces élections. La Commission électorale a retenu 21 candidats à la présidentielle et en a refusé 4 autres, dont Jean-Pierre Bemba et Adolphe Muzito. La commission a par contre confirmé les candidatures de Emmanuel Ramazani Shadary le dauphin de Joseph Kabila, Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe, les deux figures populaires de l’opposition à ce scrutin.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus