--- Publicité---

Bénin – Loi de finance gestion 2019: le décret de transmission au parlement adopté

Au cours du conseil des ministres en sa session du Mercredi 19 Septembre 2018, le gouvernement du président Patrice Talon a examiné l’avant-projet de loi de finances pour la gestion 2019 et adopté le décret portant transmission à l’Assemblée Nationale du projet de loi de finance 2019.

Le gouvernement de la rupture a tenu ce Mercredi 19 Septembre 2018 son conseil ordinaire des ministres. Au cours de ce conclave gouvernemental, le ministre de l’économie et des finances a instruit à l’effet de transmettre à l’institution parlementaire dans le délai constitutionnel, l’avant-projet de loi de finance pour la gestion 2019. Le décret de transmission du document au bureau de l’assemblée nationale a été adopté ce jour en conseil des ministres qui a lieu en présence effective du président Patrice Talon, chef d’Etat, chef du gouvernement.

---Publicité---

Après la transmission de l’avant-projet de loi dans le délai constitutionnel, le ministre des finances est également instruit à en soutenir les grandes orientations avec l’appui d’autres ministres comme celui du plan et du développement et celui de la justice. En outre, les autres membres du gouvernement sont instruits chacun en ce qui le concerne, à l’effet de se prêter au moment venu à l’exercice de présentation et de discussion, au sujet des projets sectoriels dudit projet de loi de finance.

Il faut retenir que le projet ainsi adopté par le conseil des ministres connaîtra une hausse de 0,8% par rapport à 2018. Il s’établit en recettes et dépenses à 1877,543 milliards de FCFA contre 1862,918 milliards de F Cfa en 2018. Il est conforme aux options de politique économique, sociale et budgétaire retenues par le gouvernement et exposées à l’Assemblée nationale le 30 juin dernier, à l’occasion du débat d’orientation budgétaire.

Sa mise en œuvre à travers l’application des mesures qui y sont contenues permettrait une accélération du rythme de croissance économique du pays, dans un contexte non inflationniste et de maîtrise du déficit budgétaire. « Le déficit budgétaire pour la gestion 2019 devrait se situer en dessous de 3%, prescrit par les critères de convergence de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) et conformément au programme économique et financier conclu avec le Fonds monétaire international ».

Par ailleurs, les crédits ouverts par le projet de budget gestion 2019 sont orientés vers la consolidation des dépenses d’investissement et le renforcement des programme sociaux.

 

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus