--- Publicité---

Bénin: les leçons d’une réconciliation entre Boni Yayi et Candide Azannaï

Le Bénin étonne et étonnera toujours le monde. Sur des questions engageant la vie de la Nation, les Béninois sont prêts à se donner la main afin d’éviter le naufrage. C’est sous cet angle que plusieurs observateurs de la vie politique nationale perçoivent la réconciliation en vue de l’ancien chef de l’Etat, Boni Yayi et son ancien Ministre, Candide Azannaï.

Qui l’eut cru? Mais c’est bien vrai. Les querelles politiques entre le Président d’honneur des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE), Boni Yayi et le Président du Parti Restaurer l’Espoir, Candide Azannaï seront bientôt derrière eux. C’est du moins, le souhait de certaines personnalités politico-religieuses qui ont pris l’initiative de réconcilier les deux autorités, jusqu’à hier ennemis jurés. Les résultats des négociations ont été présentés à la presse nationale et internationale, le lundi 17 septembre 2018, par le comité de médiation mis en place.

---Publicité---

Ainsi, il ressort de cette rencontre, que les choses ont bien évolué et les deux hommes pourront dans les tout prochains jours, en tout cas avant la fin de ce mois, se rencontrer afin de mettre fin définitivement à cette guéguerre qui, sans nul doute, n’apporte rien aux Béninois. Heureuse nouvelle pour certains, mais mal reçue par d’autres qui ne croyaient plus en une réconciliation des deux hommes. Ceci, au regard de la gravité des discours tenus par les intéressés lors des dernières échéances électorales, notamment, les législatives de 2015, puis la présidentielle de 2016.

Des discours qui ont failli embraser le pays mais l’on a pu traverser cette période sombre grâce au concours des confessions religieuses, des acteurs de la société civile et bien d’autres qui ont mis les bouchées doubles. Ainsi, l’imminence de cette réconciliation suppose que l’eau a coulé sous les ponts. Sans risque de se tromper, l’acte de réconciliation que s’apprêtent à poser ces deux hommes sera un acte historique qui sera gravé dans les annales de l’histoire politique béninoise.

Mieux, cela prouve également que l’intérêt supérieur de la Nation doit toujours primer sur tout autre intérêt ou toutes querelles politiques ou politiciennes. Toutefois, c’est également un signal fort lancé à la classe politique qui doit savoir que le Bénin qui unit les Béninois est plus fort que tout. Ainsi, les discours politiques doivent construire et non détruire comme c’est souvent le cas sous nos cieux. Car c’est connu de tous que les discours d’idées laissent souvent place parfois à des injures, des intimidations voire des menaces.

Toutes choses qui ne sauraient renforcer la démocratie et l’Etat de droit au Bénin. Les acteurs politiques doivent, en effet, savoir, que ce qui reste après la politique, c’est le Bénin. Ainsi, la préservation de la paix sociale et de l’unité sociale doit être la priorité de tous. Par ailleurs, les discours vides et incendiaires qui confondent parfois les Béninois sont donc à éviter dans l’intérêt supérieur de la Nation.

---Publicité---

Sans commentaires
  1. Jean Bosco H. widédji dit

    Je félice cet acte des deux Hommes politiques, c’est vraiment un acte qui oeuvre pour la paix et surtout pour l’évolution de mon cher pays le Bénin. J’invite les autres politiciens à suivre leur pas.
    Merci pour beninwebtv pour le partage des informations, longue vie à vous.

  2. HOUESSOU kokou Ferdinand dit

    Il y a un sentiment de joie qui m’anime en lisant cette bonne nouvelle. La réconciliation, la réconciliation entre deux hommes acteurs politiques. C’est bien et c’est ce que veut le peuple béninois pour qu’il règne de la paix dans notre pays le Benin. Et j’espère que ces deux hommes YAYI et Azanaï arrivent vraiment à se réconcilier, mon pays sera bientôt rempli de la joie.

  3. SINHA PRINCE TANGUY dit

    Je suis très content de voir ces deux membres ensemble. Sincerement je suis tres heureux plus que tous les béninois.
    Mr azannaï et yayi je vous félicite.
    ce qui me nerve c’est parceque j’ai pas de l’argent, si non je vais vous rejoindre.

  4. TOKPASSI Marius Esdras dit

    Vraiment l’intéret national est en jeu donc la réconciliation est la bienvenue. Que DIEU les unisse pour le bonheur de tous..

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus