Bénin – élection du maire d’Aplahoué: 13 conseillers boudent le préfet Christophe Mègbédji

Prévue pour ce jour mercredi 19 septembre, l’élection du successeur de Casimir Sossou à la tête de la municipalité d’Aplahoué est reportée sine die, pour défaut de quorum.

Après le cafouillage observé vendredi 07 septembre, les conseillers municipaux devraient élire le maire d’Aplahoué en remplacement de Casimir Sossou révoqué en conseil des ministres le 16 mai dernier. Mais contre toute attente, l’élection n’a pas été effective ce mercredi 19 septembre. Sur les 24 conseillers qui composent le conseil, seulement 11, ont répondu présents.  Les 13 autres ont préféré la politique de la chaise vide, boudant ainsi l’autorité préfectorale. Le quorum n’étant pas atteint, la session élective a été une fois encore reportée.

---Publicité---

Il faut rappeler que Casimir Sossou, suite à la dénonciation par douze conseillers, a été suspendue de ses fonctions pour fautes lourdes, le 22 mars 2018 par le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale, Barnabé Dassigli. Cette suspension a été entérinée en conseil des ministres le 16 mai 2018 sans préjudice de poursuites judiciaires éventuelles.

Plusieurs raisons ont milité en faveur de la révocation de Casimir Sossou. Il s’agit entre autres de la non organisation au profit du conseil communal des séances de reddition de comptes suite à la mise en application de la délibération relative à la gestion de la gare routière d’Azovè, la prise de décisions dans des domaines de compétence de l’organe délibérant sans s’en référer à celui-ci, le non versement des recettes issues de la vente des tickets de droit de stationnement au titre de l’année 2016. A tout ceci viennent se greffer, le manquement aux devoirs de sa charge et l’utilisation à des fins personnelles des ressources de la Commune, le non-respect des procédures requises à l’occasion de recrutements d’agents au profit de la commune, le refus de transmettre à l’autorité de tutelle des actes de nomination aux charges de la Commune, l’attribution et l’exécution des marchés publics en violation des procédures établies.

 

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus