Bénin : décryptage de l’actualité par Yves Volodi Sourou

L’émission « l’invité » de la télévision web ESAE-TV a reçu ce dimanche 29 juillet 2018, Yves Volodi Sourou, membre fondateur et responsable à la communication et relations publiques du mouvement politique « Osons Ensemble ». Il a été question au cours de cette émission de passer en revue les sujets qui font l’actualité nationale ces derniers jours.

Les réformes du président de la République, l’emploi des jeunes, la levée d’immunité parlementaire et le positionnement des mouvements politiques de jeunes à l’heure des grands regroupements constituent les principaux sujets débattus au cours de l’émission. Parlant des réformes engagées depuis deux ans par le chantre du nouveau départ, le jeune activiste politique pense qu’il s’agit d’une réorganisation des différents secteurs pour un service public plus performant.

---Publicité---

A titre d’exemple, l’invité évoque le cas de la police républicaine et l’interdiction faite aux professionnels de la santé d’exercer simultanément dans le public et le privé. Selon Yves Volodi Sourou, cette réforme permettra aux populations de bénéficier des soins de qualité et en temps réel dans les hôpitaux publics. En ce qui concerne la sécurité des paisibles citoyens, il pense que la création de la police républicaine est à saluer. « Cette réforme de la police républicaine a le mérite de rendre disponible de l’effectif , régler les guerres de leadership, et dans une synergie d’actions, assurer la sécurité des Béninois qui, dorment un peu mieux aujourd’hui, qu’hier », a-t-il fait savoir.

Sur la question de la levée d’immunité Parlementaire, il pense que les députés ont joué leur rôle dans les normes prévues. Selon lui, le processus a été respecté au vu de l’article 90 de la constitution et de l’article 71 du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, qui traitent de la question de levée d’immunité Parlementaire. Il n’y a donc pas de raisons pour animer la polémique autour de ce sujet.

Au delà des commentaires enregistrés, Yves Volodi Sourou pense que cette levée d’immunité pourrait avoir un avantage pour les concernés. Pour lui, une fois qu’ils seront blanchis par la justice, leur côte de popularité pourrait connaitre un essor. « Je suis persuadé, tels qu’ils le disent eux-mêmes qu’ils n’ont rien à se reprocher, si cela est confirmé par la justice, ils n’auront plus qu’à aller sur le terrain pour se faire réélire. C’est une belle campagne, une occasion qu’ils doivent saisir tant pour leur image que pour leur avenir politique », estime -t-il.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus