Bénin – conseil des ministres: malversations à l’ONIP, les premières sanctions tombent

Le conseil des ministres du 25 juillet 2018 tenu sous la présidence du chef de l’Etat a confirmé les graves manquements et irrégularités à l’Office National d’Imprimerie et de Presse (ONIP).

Il a été décidé de sanctionner les personnes dont les responsabilités sont établies. La ministre de l’économie numérique et de la communication est instruite aux fins de relever de leurs fonctions les membres du Comité de Direction (CODIR).

---Publicité---

Pour rappel, saisie par une correspondance sans numéro en date du  04 Juillet 2017 enregistrée à son secrétariat administratif sous le numéro 603 et dénonçant une irrégularités ayant entachée certaines procédures de passation des marchés publics, en l’occurrence celles relatives à l’acquisition des intrants d’imprimerie et de cinq (05) machines d’imprimerie au profit de l’Office Nationale de l’Imprimerie et de Presse (ONIP), l’autorité de régulation des marchés publics (ARMP), après analyse de la plainte a décidé que la plainte du sieur Prudence Bocovo est fondée.

Dans sa plainte, le dénonciateur soutient que l’acquisition des intrants d’imprimerie comme l’encre, le papier et autres produits d’imprimerie serait faite sans que ces besoins, sur le fondement du programme d’activités de l’Office, aient été préalablement inscrits dans le plan prévisionnel annuel de passation des marchés publics. Par ailleurs, le sieur Prudence Bocovo Olou soutient qu’aucun des organes habilités dans l’office pour tout ce qui est relatif à la passation de marché public n’a été impliqué dans la chaîne de passation desdits marchés.

Mieux, dans ce processus irrégulier, les agents de l’Office Nationale de l’Imprimerie et de Presse (ONIP) qui ont pris l’initiative de cette procédure n’ont pas non plus respecté les seuils de passation requis par la réglementation en vigueur en matière de marché public. En outre, le requérant a fait observer que bien que l’acquisition de cinq (05) machines d’imprimerie ait été inscrite dans le plan de passation des marchés publics, exercice 2016, lesdites machines ont été acquises simultanément sans un dossier d’Appel d’Offre y afférent.

Après examen de la plainte, l’autorité de régulation des marchés publics (ARMP) a pris une décision dans laquelle elle reconnait que la dénonciation relative aux irrégularités ayant entachées certaines procédures de passation des marchés publics au sein de l’Office Nationale, d’Imprimerie et de Presse (ONIP) est fondée. Elle a ensuite saisi la ministre de tutelle, la  ministre de l’économie numérique et de la communication aux fins des sanctions requises contre les agents impliqués dans cette procédure irrégulière de passation de marché public.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus