Russie : l’opposant Alexei  Navalny à nouveau devant la justice

Menacé de retourner en prison, le principal opposant russe Alexeï Navalny a obtenu ce vendredi 10 mai quelques jours de répit face à la justice russe, qui le juge pour l’organisation de manifestations dispersées manu militari deux jours avant l’investiture de Vladimir Poutine.

Après plusieurs heures d’audience, le tribunal Tverskoï de Moscou a décidé de reporter sa décision au 15 mai afin de pouvoir entendre le témoignage de deux policiers. « Ce qu’il se passe au tribunal n’a rien à voir avec la décision. La décision existe probablement déjà. Ils ont juste besoin de se plier à quelques mesures formelles qui n’ont rien à voir avec l’issue » du procès, a déclaré M. Navalny après l’annonce du report, a rapporté l’AFP.

---Publicité---

Arrêté le 5 mai avec plus de 1.500 manifestants, l’opposant était arrivé vendredi matin au tribunal moscovite qui devait le juger successivement pour deux infractions: organisation d’une manifestation non-autorisée puis, dans la foulée, désobéissance aux forces de l’ordre.

Alexeï Navalny risque un mois de prison pour chaque accusation, selon la loi russe.

Coutumier des procès, M. Navalny, 41 ans, a multiplié ces derniers mois les manifestations pour faire pression sur le Kremlin, après avoir été déclaré inéligible à l’élection présidentielle du 18 mars, remportée sans surprise par Vladimir Poutine.

Sous le mot d’ordre « Il n’est pas notre tsar », l’opposant avait appelé samedi dernier ses partisans à sortir dans les rues et des milliers de personnes se sont rassemblés dans de nombreuses villes du pays. A Moscou, des échauffourées avaient éclaté entre les manifestants de l’opposition et des personnes en treillis, portant le couvre-chef traditionnel des Cosaques et scandant des slogans pro-Kremlin.

La police avait employé la force pour disperser le rassemblement, jouant de la matraque et arrêtant à tour de bras des manifestants, parfois très jeunes. Alexeï Navalny avait lui-même été interpellé peu après son arrivée à la manifestation à Moscou, sous les cris de la foule, avant d’être relâché.

 

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus