Bénin – Négociations Syndicats – Gouvernement : le ministre Abdoulaye Bio Tchané fait le point

Les centrales syndicales et le gouvernement sont retournés à la table de négociations ce vendredi 11 mai 2018. Après plusieurs semaines de suspension, les deux camps ont repris les discussions pour une sortie de crise consensuelle.

Dans son discours d’ouverture, le ministre du plan et du développement, chef de la délégation gouvernementale a exprimé sa joie de voir toutes les centrales présentes au vue des derniers événements. Il a donc souhaité que les discussions se passent dans une bonne ambiance pour l’intérêt général.

---Publicité---

Son souhait n’est visiblement pas tombé dans les oreilles de sourd. Les négociations se sont déroulées dans la quiétude sans « coups de point », comme l’a signifié le ministre. Au cours des échanges, le ministre Abdoulay Bio Tchané a révélé à la presse que trois secteurs étaient au menu des négociations. Il s’agit de l’enseignement supérieur, l’agriculture, les infrastructures et le transports. Il a été questions pour les participants de faire le point des négociations dans ses trois secteurs.

Pour le compte de cette journée, le ministre estime qu’il est trop tôt de faire un bilan global car il y a d’autres secteurs qui n’ont pas encore fait objets de débat. Ainsi, il a été décidé que les négociations reprennent le jeudi prochain afin d’aboutir aux conclusions générales.

---Publicité---

2 commentaires
  1. MAX LA MENACE dit

    TOUJOURS LES NEGOCIATIONS CELA PARAIT INCONTOURNABLE ET POUR LES GENS DOTES DE BON SENS LEUR DONNER UNE VALEUR PERENNE POURRA PERMETTRE D’EVITER LES PERTES DE TEMPS POURTANT EVITABLES QUAND ON A UNE FIBRE PATRIOTIQUE SI MINCE SOIT ELLE.
    CE CONSEIL EST VALABLE POUR TOUS LES PROTAGONISTES CAR LE TEMPS PERDU NE SE RATTRAPE JAMAIS. SEULEMENT LE PAYS CONTINUE DE RECULER INEXORABLEMENT.
    ALORS UN PEU D’INTELLIGENCE ET DE CHARITE DE PART ET D’AUTRE.
    DAIGNE LE SEIGNEUR, ALLAH OU LES MANES DE NOS ANCETRES VOUS ECLAIRER.

  2. Azanhoun dit

    Prenons conscience de l’état de délabrement du pays et laissons notre ego de côté La grève n’a jamais fait développer une économie Le PCB n’est qu’une association de citoyens maudits qui ne souhaitent que le délabrement du pays

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus