Niger : la police met aux arrêts plusieurs leaders de la société civile

Bravant l’interdiction des autorités nigériennes de manifester samedi dans la capitale Niamey, des responsables de la société civile, organisateurs de la manifestation, avaient appelé à une résistance citoyenne.

Les leaders de la société civile, auteurs de l’appel à la désobéissance ont donc été mis aux arrêts par les autorités.

---Publicité---

Leur appel avait été entendu par plusieurs manifestants qui se sont rués vers la place Toumo où ils ont été accueillis par la police qui les a dispersé avec des tires de gaz lacrymogène, même si plusieurs d’entre eux ont tenté de résister à la police en lançant des projectiles.

Le 25 mars dernier, 22 personnes, dont quatre figures de la société civile, ont été arrêtées à Niamey et inculpées.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus