Lutte anti CFA : Kemi Séba tacle les économistes africains opportunistes

L’activiste franco béninois et président de l’Ong Urgences Panafricanistes Kemi Seba n’est pas passé par mille chemins pour revenir sur la lutte anti CFA abandonnée par les « économistes anti Cfa ». C’est à travers une tribune rendue public sur sa page Facebook dans la soirée de ce mercredi 18 avril 2018. 

Selon Kemi Seba, à l’exception du défunt et légendaire Tchoutchang Pouemi, les économistes africains d’aujourd’hui, prétendument Anti CFA, sont les premiers responsables de la stagnation de la question du Franc Cfa. Dans sa publication, Kemi seba rappelle comment l’ONG urgences panafricanistes, structure fondatrice du Front Anti CFA, a sorti la jeunesse africaine dans les rues partout sur le continent et dans la diaspora.  » Et qu’avez vous fait en retour pour la plupart? » a t-il demandé avant de répondre  »  Vous avez accepté les repas cossus, les petits fours 4 étoiles lors d’invitations dans des organismes français prétendument tendance gauche caviar ou révolutionnaires de Paris 16ème ».

---Publicité---

Aussi ajoute t-il  » Pire, certains d’entre vous, qui avaient prétendument perdu leur poste pour leur prise de position, avez accepté des emplois à l’AFD (L’ Agence Française de Développement, organisme du ministère des affaires étrangères français) ». Kemi Séba puisque c’est de lui qu’il s’agit  n’a ménagé aucun effort pour dénoncer des salariés d’ONG européennes ou d’Universités françaises qui savent que s’ils tiennent le discours du peuple, ils n’auront plus leur fiche de paie et reviendront manger au pays quotidiennement Alocco et Attiéké.

Pour rappel, la lutte contre le Franc CFA, que mène Kemi Seba contre l’occident a franchi un nouveau palier lorsqu’il a brûlé un billet de 5000 Francs CFA, devant des dizaines de jeunes acquis à sa cause le samedi 19 Août 2017. Ce geste inattendu a enflammé ses sympathisants qui ont laissé explosé leur joie. Par contre, Kemi seba, suite à ce geste a été gardé à vue pour trouble à l’ordre public avant de se faire expulser du Sénégal  pour la France . Pour l’heure, la guerre contre la monnaie jugée coloniale par certains africains est encore loin d’être terminée.

---Publicité---

15 commentaires
  1. Christian MAYANDJI dit

    Laissez Kemi Seba s’époumoner! Il n’a pas encore inventé des solutions de substitution et les exemples des pays en dehors du Fcfa montrent qu’ils utilisent des monnaies extrêmement dépréciées sur le territoire national et sont obligé d’utiliser les devises étrangères, notamment le $, l’€ et la £ pour les transactions internationales. Certains utilisent ces devises même sur le territoire nationale.

    1. Thomas Alabi dit

      Combien vaut un YEN japonnais ?
      0.00753 EUR Pensez vous que le Japon est dans la merde ?

      1. Le lecteur exaspéré dit

        Qui a parlé de parité monétaire??

  2. la faus dit

    réfléchissez un peu les richesses japonaises sont elles évaluer au trésor x ou y?

  3. verite dit

    Le politique africain dine a la table de l’Occident…les représentants du peuple ont pris en otage le peuple…parce que préoccupé par leur ventre et dans la machine infernale du consumérisme…qui a bu boira…le peuple est déjà envouté par toutes ces antennes et décodeurs a sa porte se gavant dune culture outre mer…oui l’esclavage est une question de fond et pas de forme…

  4. verite dit

    Le FCFA n’est pas une question qui se discute parce que tu es esclave…et incapable detre affranchi…là est ce que nous sommes réellement… Alors ne venez pas parler d’indépendance…OK…si le nom du CFA pose problème on va changer le nom…comme on vous donnera l’indépendance…sans l’indépendance….pauvre noir….

  5. verite dit

    Et si on gérait le Togo gérait l’€…?…non pas possible…ça n’est pas une question…loool

  6. verite dit

    Et si le Togo gérait l’€…?…non pas possible…ça n’est pas une question…loool

  7. Joula dit

    Comme d’habitude kemi seba veut être le chef…. il n’apprécie sûrement pas le fait que ces économistes lui dise qu’il n’y connaît rien en économie….malgré tous les titres dont kemi seba a voulu s’affubler, farah, prédicateur, chercheur en géopolitique et j’en passe ce n’est qu’une petite racaille de quartier sans aucune formation et surtout sans aucune idée à part celle de vouloir jouer au petit chef….
    Dans chacune de ses vidéos on voit bien que ce type n’est suivi par personne et que la seule chose qui l’intéresse c’est lui même….

    1. Le lecteur exaspéré dit

      Joula mais vous habitez où vous?? Et puis vous jugez Kemi de cette langue? vous avez la rage de qui? Vous connaissez le vécu de cet homme?? Enfin, vous avez une éducation quand même j’espère? Apparemment les titres ont une certaine importance à vos yeux. Mais Kemi ne s’est attribué aucun que je trouve pompeux. Si vous voulez bien le savoir il est essayiste: Black Nihilism; Obscure époque, (fiction géopolitique), et Supra-négritude, ce dernier livre je peux vous en prêter volontiers juste pour que vous soyez un peu plus cultivé (pour me dépasser en fait car je pense qu’il ne vous vous manque ces infos là: vous êtes bien cultivé et moi perso….pfff) Il est chroniqueur et activiste. Si vous trouvez d’autres informez moi. Sinon il y a Wikipédia qui ne manque pas d’info même si je ne gobe jamais crues leurs informations. Mais c’est indispensable pour vous. Moi je connais Kemi depuis le Sénégal où je suis jusqu’à ma patrie où il est présentement. Je le suivais avant même de savoir que nous venons de la même patrie. Maintenant c’est bon je suis un peu bavard…

  8. Julien dit

    Quoi vous dite je suis anti CFA
    Un cherchez vous meme a avoir votre money exclaves incapable que vous etre

    Evolu Kemi evolu nous la jeunesse
    Nous Somme avec toi malgres nos incapacitè

  9. Julien dit

    On mouillera le corps avec toi pour la cause collective

    Non au CFA
    Non à la dependence
    Non au treso qui profit au terrorism

  10. Lamine Keita dit

    Le problème du Fcfa est plus complexe que l’on ne le pense. Il faut remonter au moyen âge français pour comprendre que le Fcfa était appelé Écu lorsque le Franc lui-même était appelé Livre Tournois dans le Royaume de France. Après la Révolution française le franc a remplace la Livre Tournois et l’Ecu qui etait manipulé à la baisse par le Roi pour dessaisir les français de leur argent a été aboli en France le 7 avril 1795 pour être recréé, 150 ans plus tard sous le nom de FCfa dans les colonies puis maintenus après l’indépendance de ces colonies. Pour comprendre merci de lire l’article sous le lien:
    http://www.jstm.org/quelle-est-la-vraie-origine-du-franc-cfa-leconomiste-lamine-keita-explique-en-10-points-acte-1/

  11. seybou yacouba zakariyaou dit

    En tout état d’âme, je crois que pour réussir la lutte contre cette monnaie de malheur qui réserve sans doute à notre noble Afrique un triste sort dans un futur proche il faut au préalable littéralement éliminer tous les économistes africains lâches qui ont mis leurs ventres repus du sang que de faire prévaloir avant tout l’intérêt commun qui prône dans les débats citoyens des peuples concernés et les dirigeants corrompus qui font de la courbette devant toutes les formes d’humiliations que les affligent les impérialistes sanguinaires d’air cynique comme si ces dirigeants font cela devant le poids de l’unique choix alors qu’un simple discours chronique d’encouragement de leur part (bien sûre s’ils sont élus dans une parfaite transparence : leur parole doit, par obligation moral, être une incarnation de la sagesse) en vers le peuple africain est largement suffisant pour inculquer et dominer idéologiquement ce dernier une indépendance perdure.
    En effet, quand le père de la famille décide de diriger désormais sa propre famille d’un esprit  »monopoliste » de décision ce qui est sûr cette dernière ne connaitra jamais une progression dans ses propre affaires et même si elle y connaitra, elle finira par s’envoler avec le père le même jour qu’il quittera le mode pour un autre ,
    Cependant, il serait difficile de graver dans le carnet de l’histoire l’échec d’un père qui pour prendre une simple décision fera appelle aux membres de sa famille afin d’en aboutir à un choix commun, celui qui sa politique permet de se prononcer devant l’écran familial à la vue de tous les membres et dit sur un ton de confiance :
    Chers membres de famille de vous aime tous, certes je suis le père de cette famille mais pour la bonne gestion chacun à une responsabilité qui lui revient comme devoir pour qu’à l’issu de tous les obstacles que nous auront à surmontés un climat de joie et de réussite sourit en notre faveur.
    Vous voulez la souveraineté de notre famille alors investissons nous dans le travail par nous-même grâce à cette richesse(la forme physique) divine.

  12. seybou yacouba zakariyaou dit

    En tout état d’âme, je crois que pour réussir la lutte contre cette monnaie de malheur qui réserve sans doute à notre noble Afrique un triste sort dans un futur proche il faut au préalable littéralement éliminer tous les économistes africains lâches qui ont mis leurs ventres repus du sang comme premier recours que de faire prévaloir avant tout l’intérêt commun qui prône dans les débats citoyens des peuples concernés et les dirigeants corrompus qui font de la courbette devant toutes les formes d’humiliations que les affligent les impérialistes sanguinaires d’air cynique comme si ces dirigeants font cela devant le poids de l’unique choix alors qu’un simple discours chronique d’encouragement de leur part (bien sûre s’ils sont élus dans une parfaite transparence : leur parole doit, par obligation morale, être une incarnation de la sagesse) en vers le peuple africain est largement suffisant pour inculquer et dominer idéologiquement ce dernier vers une indépendance perdure.En effet, quand le père de la famille décide de diriger désormais sa propre famille d’un esprit »monopoliste » de décision ce qui est sûr cette dernière ne verra jamais une progression, au sens plausible, dans ses propre affaires et même si elle y connaitra, elle finira par s’envoler avec le père le même jour qu’il quittera le mode pour un autre.
    Cependant, il serait difficile de graver dans le carnet de l’histoire l’échec d’un père qui a pour philosophie fondamentale: pour prendre une décision il faut faire appelle aux membres de la famille afin d’en aboutir à un choix commun.
    Le père qui sa politique est de se prononcer devant l’écran géant familial à la vue de tous les membres et dit sur un ton de confiance :Chers membres de famille je vous aime tous! Certes je suis le père de cette famille mais pour la bonne gestion chacun a une responsabilité qui lui revient comme devoir pour qu’à l’issu de tous les obstacles que nous auront à surmontés un climat de joie et de réussite sourit en notre faveur.Vous voulez la souveraineté de notre famille alors investissons nous dans le travail par nous-même grâce à cette richesse(la forme physique) divine.

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus