Crise Syrienne : Moscou, Ankara et Téhéran, négocient une issue pacifique

Les Chefs d’Etat russe, Vladimir Poutine, turc Recep Tayyip Erdogan et iranien Hassan Rohani, se rencontrent mercredi 4 avril 2018 à Ankara pour un sommet tripartite afin de  trouver une issue pacifique au conflit armé  qui déchire la Syrie depuis 2011.

Les trois Chefs d’Etat de ces pays se sont imposés comme acteurs majeurs dans la résolution de la crise. La Russie et l’Iran soutiennent le régime du président Syrien, Bachar Al-Assad, et la Turquie soutient les différents groupes  rebelles qui combattent en Syrie.

---Publicité---

Selon les informations rapportées par France 24,  au cours du prochain sommet, la Turquie espère s’assurer du soutien russe et iranien pour la poursuite de ces opérations contre les Kurdes en Syrie. En échange, la Russie et l’Iran s’attendent à ce qu’Ankara utilise son influence sur des groupes d’opposition pour les ramener à la table des négociations.

Ces discussions s’annoncent très compliquées. Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a ainsi souligné mardi soir à Ankara « qu’aucune justification n’est acceptable pour violer l’intégrité territoriale de la Syrie », selon des propos rapportés par l’agence Irna.

Notons que les différents protagonistes peinent à trouver une issue au conflit, qui a fait plus de 350 000 morts depuis 2011. Plusieurs points de désaccords sont signalés du fait des intérêts contradictoires de Moscou, Ankara et Téhéran et sur le sort du président syrien.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus