Bénin : les FCBE louent la résistance de la Cour devant la ruse et la rage du régime Talon

A l’occasion de la commémoration des deux ans de gestion du régime du Nouveau Départ, les Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) ont sorti un communiqué de presse pour relever les failles de la gouvernance à l’ère de la rupture.

Dans ledit communiqué rendu public ce vendredi 06 avril 2018 par l’honorable Valentin Djènontin, secrétaire exécutif du parti, les FCBE ont dressé un bilan négatif qui, selon eux, est l’illustration parfaite de la souffrance actuelle du peuple.

---Publicité---

En matière de respect des libertés et des règles constitutionnelles, les FCBE trouvent que le Président Patrice Talon et son gouvernement sont passés à côté au cours des deux ans de gestion. Les cauris ont fait constater que le gouvernement s’est transformé en un bourreau pour les libertés et les règles institutionnelles.

Pendant deux ans, ils ont fait le triste constat que la Cour Constitutionnelle a été banalisée et subit des tentatives de déstabilisation.

Des actes qui s’inscrivent dans la logique de vassalisation des institutions par le gouvernement qui a pu réussir son coup avec l’Assemblée Nationale et la Haac selon les propos de l’He Valentin Djènontin. Par ces actes du régime, le Parti Force Cauris pour un Bénin Émergent constate avec regret :

– la remise en cause de nos fondamentaux constitutionnels ;
– l’instauration d’un régime fondé sur l’arbitraire, la dictature, l’injustice, la corruption, la confiscation du pouvoir et le pouvoir personnel ;
– la vassalisation des institutions de la République ;
– la mise en œuvre des mesures de rétorsion contre la Cour Constitutionnelle pour l’amener à devenir une « cour sous ordre ».
Le Parti Force Cauris pour un Bénin Emergent dénonce :
– la caporalisation des institutions de la République ;
– la campagne de dénigrement orchestrée par les sbires du Gouvernement contre la Cour Constitutionnelle ;
– la violation de l’indépendance de la Cour Constitutionnelle ;
– le mensonge d’État sur le budget de la Cour constitutionnelle ;
– la violation des décisions de la cour Constitutionnelle ;
– l’acharnement du Gouvernement sur cette institution.

A en croire le secrétaire exécutif des FCBE, ces différentes actions ont pour objectif unique de parvenir à la vassalisation de la Cour Constitutionnelle qui refuse se soumettre aux caprices de la ruse et de la rage du régime en place. C’est pourquoi il adresse les félicitations du parti à l’équipe du professeur Théodore Holo qui ne s’est pas laissée prise au piège de la « ruse » et la « rage » du régime en place.

---Publicité---

4 commentaires
  1. Momo dit

    Vous passez tout votre temps à critiquer le régime actuel comme si vous avez été mieux que ce régime. Toi, tu n’es qu’un opportuniste. Dégage et sache que plus rien ne sera comme avant. bande de nuls

  2. Komi dit

    Tu ne peux jamais demander aux gens de ne pas te critiquer mais tu peux t’arrêter de les écouter et il n’est donné à tout monde de pouvoir cerner au plus vite et faire la part des choses.
    Ce moment passera .La légende continue

  3. Florian Danton dit

    Tout le monde peut parler de liberté sauf les membres des fcbe car le peuple les a vu l’epreuve pendant dix ans.

  4. Zinsou DEDONOUGBO dit

    Aucun peuple ne souffre. C’est plutôt vous qui souffrez et tentez de tirer les ignares dans votre logique.
    10ans durant nous vous avons vu faire les concours frauduleux et dilapider les ressources de l’État pour vos poches à travers les icc-services, la construction du siège de l’Assemblée Nationale et sensad pour ne citer que ceux-là.
    Quand on n’a rien à dire on se tait, taisez-vous.

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus