Bénin: les enseignants de l’Alibori désapprouvent la suspension de la grève

Ce lundi 09 avril 2018, trois des six centrales syndicales qui conduisent la grève en  cours depuis quelques mois, ont déposé les armes et appelé les enseignants à reprendre le chemin des classes pour sauver l’année académique.

Suite à l’annonce de la décision, les enseignants se sont réunis au sein des syndicats de base pour marquer leur opposition.

---Publicité---

A l’instar des enseignants des autres départements, ceux de l’Alibori se sont également retrouvés en Assemblée Générale extraordinaire ce mardi 10 avril 2018 pour désavouer les trois centrales syndicales qui ont suspendu la motion de grève sans la satisfaction des revendications évoquées. A l’issue de cette assemblée générale, cinq décisions majeures ont été prises par les grévistes.

La poursuite des grèves ;
Les centrales ayant levé leurs motions sans aucun relevé de conclusion signée sans aucun acquis des revendications ne coiffent pas le secteur de l’éducation ;
Suivre la motion du front car c’est le front qui a pris en compte les revendications de l’éducation et non les centrales ;
Ne jamais lever la motion sans satisfaction ;
Continuer la lutte

Il faut noter qu’un petit incident s’est produit entre les grévistes et les journalistes de la télévision nationale. Ces professionnels des médias ont été déclaré persona non grata sur les lieux. Ils ont été renvoyés par les enseignants qui les accusent de déformer les informations.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus