Bénin : les adeptes du culte vodoun d’Abomey Calavi bientôt répertoriés et immatriculés

Le phénomène de crime rituel qui fit couler beaucoup d’encre et de salive appelle à une réorganisation des religions endogènes du Bénin. Cette nécessité, beaucoup d’élus locaux l’ont compris et ont entrepris des procédures pour répertorier les dignitaires du culte vodoun se trouvant sur leur territoire de compétence.

Le Maire de la Commune d’Abomey Calavi n’entend pas être du reste. Appuyé par l’autorité de tutelle, Monsieur Jean-Claude Codjia, préfet du département de l’Atlantique, le Maire Georges Bada a pris langue avec les gardiens de la tradition, les têtes couronnées et autres dignitaires des religions endogènes installées dans la Commune d’Abomey Calavi.

---Publicité---

L’objectif de cette rencontre est de trouver les voies et moyens pour que plus jamais des crimes rituels ou des sacrifices humains n’aient plus courant sur son territoire de compétence.

D’un ton péremptoire, le Maire Georges Bada a invité ses interlocuteurs à assainir leur corporation en extirpant les brebis égarées qui s’adonnent à des sacrifices humains au nom de la religion. Pour le Maire Georges Bada, il est inadmissible qu’on entende que des personnes humaines sont tuées et qu’on attribue le nom d’une religion à ce crime. A en croire le Maire Georges Bada, une veille permanente sera instaurée pour mettre hors d’état de nuire tous les pseudos « vodounon » qui s’adonnent à ces crimes crapuleux.

« ...Toutes les dispositions seront prises pour réactiver et mettre en alerte les systèmes de veille et de réactivité des forces de l’ordre » a t-il fait savoir.

Pour leur part, têtes couronnées et dignitaires de religions endogènes ont estimé qu’à l’allure où vont les choses, il est urgent pour les puissances publiques d’accompagner la réorganisation des religions endogènes à travers un arsenal juridique bien élaboré et à travers la mise en oeuvre d’un répertoire de tous les couvents religieux avec des immatriculations précises.

L’autorité municipale et le préfet Jean – Claude Codjia promettent de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour que plus jamais on n’entendent parler de crime rituels sur leur territoire de compétence.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus