Bénin – éducation : Patrice Talon toujours en phase avec ses promesses électorales ?

Lors de la campagne électorale ayant conduit à son élection en mars 2016, le président Patrice Talon a promis à ses électeurs de redonner au système éducatif béninois, ses lettres de noblesse. Mais le silence actuel de son gouvernement face à la grève en cours  dans le secteur suscite interrogation. Patrice Talon pourrait-il vraiment honorer sa promesse électorale?

En  campagne pour son élection à la tête du Bénin en mars 2016, Patrice Talon  promettait de créer « la zone franche du savoir et de l’innovation », et d’importantes réformes dans le secteur éducatif.  Dans le Programme d’Action du Gouvernement (PAG), lancé en décembre 2016, il y a défini dans l’Axe Stratégique 5, la politique de son gouvernement dans le secteur éducatif ; «Le système éducatif sera reconstruit et modernisé par l’élaboration d’une nouvelle gouvernance et l’amélioration de la qualité de l’enseignement, l’adaptation du système d’enseignement aux besoins du pays et des entreprises, et le renforcement de la recherche scientifique. » Mais cette  promesse peine à être réalisée par l’actuel locataire de la Marina

---Publicité---

En effet, les mouvements de débrayage en cours dans les écoles publiques ont tôt fait de paralyser le système éducatif du Bénin. Au niveau des universités et écoles publiques béninoises, la grève qui dure depuis près de quatre mois a eu des conséquences très négatives.  Étudiants, élèves et écoliers sont déboussolés, une année blanche serait-t-elle en cours de téléchargement ? D’une part, le bras de fer entre Centrales Syndicales et gouvernement, et d’autre part entre Organisations estudiantines et gouvernement. Des positions radicales qui n’arrangent pas l’avenir de la jeunesse de ce pays.

L’actuel gouvernement donne l’impression de ne pas s’inquiéter du mouvement social en cours dans le secteur. La  réalité actuelle démontre que les questions éducatives ne préoccuperaient plus le président de la République. Patrice Talon prend-t-il tout son temps afin de mieux rebondir et de régler définitivement les problèmes de ce secteur ? Respecter sa promesse électorale est aussi le gage d’une vitalité démocratique marquée par un respect profond aux valeurs et  révèle de la fidélité à ses engagements.  Sur ce terrain, les Béninois s’attendent à beaucoup d’actions positives pour enfin sortir l’école béninoise de son « trou ».

---Publicité---

4 commentaires
  1. Romaric gnonlonfoun dit

    la littérature béninoise prend de l’ampleur et nous en sommes fières, pourvut qu’elle se fasse bientôt dans nos propres langue

  2. Azanhouan dit

    Promesse oui mais Talon avait-il fixé une date pour reformer le secteur? Le beninois ne voit plus loin on dirait

  3. Aboudoul dit

    Mr les journalistes l’espoir fait vive puisque votre pauvres pays n’a pqs de pétrole ni aucune ressource sur sole alors croyez-vous que talon prendra ces propres milliard pour fait des réalisations non patience c’est petit a petit avec des promesses ça irais un jour

  4. AKPO Dramane dit

    Nous l’avons voté et posté à la marina.Deux ans de gouvernance suffit pour faire un pas de geste dans chaque secteur public.TALON tend à brandir la lâcheté au peuple béninois après avoir déshobéi aux lois de la cour constitutionnelle et remplir les comptes bancaires de ses proches avec des salaires exhorbitants.

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus