--- Publicité---

Afrique : le continent noir bientôt divisé en « deux continents »

Une grande fissure, s’étendant sur plusieurs kilomètres, a fait une apparition soudaine récemment dans le sud-ouest du Kenya. Cette déchirure, qui ne cesse de croître, a provoqué l’effondrement d’une partie de la route Nairobi-Narok et s’est accompagnée d’une activité sismique dans la région.

En effet, le 19 mars 2018, une fissure massive a été découverte dans la vallée du Rift au Kenya après de fortes pluies et des activités sismiques. La faille mesure plus de 15m de long, approximativement 15m de profondeur et plusieurs kilomètres de long. Certains rapports indiquent même que la fissure s’allonge encore.

---Publicité---

La séparation a déchiré la route Mai Mahiu-Narok et a divisé plusieurs maisons en deux. L’une des résidentes touchées est une femme de 72 ans qui aurait dîné avec sa famille lorsque sa maison s’est scindée en deux. Jusqu’à présent, les autorités gouvernementales ont rempli la faille de roches et de ciment pour maintenir le fonctionnement de la route principale.

Les géologues disent que dans environ 50 millions d’années, le continent africain se divisera en deux avec la plaque tectonique somalienne qui couvre la Grande Vallée du Rift – de la Corne de l’Afrique au Mozambique – se séparant de la plaque nubienne (plaque africaine).

« Le Grand Rift divise l’Afrique en deux plaques. Avec ce qui se passe, nous avons établi que une plaque qui est la plaque somalienne s’éloigne de l’autre plaque à un taux de 2,5 cm. Dans un avenir proche, si cela se produit, nous aurons la plaque somalienne séparée de l’autre plaque nubienne », dit le géologue kenyan David Ahede aux médias locaux Daily Nation.

 

Il a indiqué que les mouvements de terre ont entraîné des faiblesses et que les zones faibles forment des lignes de failles et des fissures qui sont normalement remplies de cendres volcaniques, probablement du mont Longonot voisin.

Il estime que l’origine des mouvements est un volcan bouclier appelé Suswa qui se trouve à la base de la Grande Vallée du Rift avec une histoire d’activité tectonique et volcanique.

« On ne peut pas arrêter un processus géologique parce qu’il se produit dans les profondeurs de la croûte terrestre », a-t-il dit, ajoutant que d’autres études doivent être menées pour comprendre la géologie de la région et cartographier les lignes de faille.

 

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus