8e Tic2f -U17 : les révélations d’un coach ghanéen sur le tournoi

Alors que le tournoi Tic2f tend vers sa fin, les organisateurs malgré toute leur volonté de faire respecter l’âge ont été surpris par quelques centres. Certains centres sont venus à Cotonou pour de probable détection de leurs pensionnaires, donc ne visent pas le titre. Et dans cette optique, d’autres n’ont pas pu respecter le règlement celui de produire des cartes d’entités à à leurs joueurs. Le cas de Lizzy du Ghana est étonnant. Un tournoi à double enjeu. 

Plusieurs centres de formation parmi les 9 qui ne sont pas domiciliés au Bénin, n’ont pu prouver par exhibition de pièces d’identité, que tous leurs joueurs inscrits respectent les conditions d’âge. A la réunion technique qui a précédé le lancement de la compétition, les organisateurs ont dû prendre la décision de faire jouer le Tournoi en mode  »Officiel » et en mode  »Off ».

---Publicité---

Les centres de formation qui administrativement n’ont pu être totalement à jour, ont été autorisés à prendre part à la compétition  »Off » du tournoi. Ils ont joué donc pour faire apprécier leurs pensionnaires aux recruteurs présents sur le tournoi, sans que les résultats issus des rencontres qu’ils ont disputés ne comptent pour le classement final.

Le tournoi officiel est alors disputé par tous les centres de formation qui ont présenté les pièces à jour, de tous leurs joueurs inscrits.
Il faut signaler que tous les 3 centres de formation du Bénin ont pris part au tournoi officiel pour avoir présenté les pièces d’identité de tous leurs joueurs, conformément au règlement du tournoi.

Le cas Lizzy du Ghana
Le centre de formation de Marcel Dessailly du nom de  »Lizzy » était au départ, inscrit au tournoi officiel. Mais au cours du premier tour de la compétition, le centre Aspa du Bénin a émis une réclamation qui a prospéré contre le gardien de but du centre ghanéen. A partir de cet instant, les protégés de Marcel Dessailly se sont retrouvés dans le tournoi  »Off ».

Les excuses publiques du coach ghanéen
Lors de la réunion de mi-parcours à laquelle ont pris part tous les responsables de centre de formation, le jeudi 5 avril 2018, le coach ghanéen a présenté des excuses publiques aux organisateurs du tournoi et aux adversaires. Il a expliqué avoir été floué par son joueur.   » Vous savez, les jeunes, quand il s’agit de voyager, ils sont prêts à tout. J’ai été champion du monde avec les U20 du Ghana, j’ai une grande expérience du haut niveau et j’ai donc un nom à défendre. Je suis  gêné donc. J’ai été berné, mais cela n’arrivera plus. », a-t-il conclu.

Vers une finale 100% béninois
Dans la poule A, APJ du Bénin a déjà composté son billet pour la finale.
Dans la poule B, le match Aspa#Cefes tient carrément lieu de demi-finale.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus