--- Publicité---

Crime rituel au Bénin : Sacca Lafia fait la sourde oreille, les maires s’en préoccupent

Les trafics d’organes humains, les crimes rituels et les sacrifices humains à des divinités prennent une allure inquiétante dans le pays. Il n’y a point de jour aujourd’hui où l’on ne signale la disparition d’un enfant ou le corps d’un adulte retrouvé avec des organes prélevés.

Face à cette nouvelle forme d’insécurité qui fait perdre la quiétude aux paisibles populations, le gouvernement garde un silence assourdissant. Face à ce qui ressemble à une indifférence de l’exécutif par rapport aux drames auxquels sont confrontées presque quotidiennement les populations de nos villes et de nos campagnes, les autorités à la base ont décidé d’agir.

---Publicité---

En effet, après le Maire Michel Bahoun de la Commune de Akpro missérété, qui a réuni les gardiens de la tradition pour les mettre face à leur responsabilité, le Maire Charlemagne Honfo de la Commune de Sèmè Kpodji a également réuni ce Jeudi 15 Mars 2018 les dignitaires des cultes endogènes.

Ils étaient donc nombreux à répondre ce matin à la convocation du Maire. Parmi eux, les dignitaires et gardiens des cultes endogènes selon leur catégorie, les guérisseurs traditionnels, les responsables des adeptes du culte vodoun et les  »zangans »  sont venus écouter la première personnalité de leur commune.

Les disparitions et les crimes rituels étaient au cœur des débats. L’autorité communale à inviter ses hôtes à une union d’actions pour contrer cette situation qui n’honore pas notre pays en le faisant reculer à des millénaires en arrière, et qui jette aussi du discrédit sur la corporation des gardiens de nos traditions.

Le maire à instruit les dignitaires de notre tradition à mettre sur pied un comité qui sera chargé de procéder au recensement et à l’identification de toutes les divinités, pratiques cultuelles afin d’extirper de leur rang des rapaces assoiffés de sang humain.

 » Si vous voulez que vos pratiques prospèrent et se pérennisent, c’est vous aussi qui allez assurer votre propre sécurité en extirpant de vos rangs, les brebis galeuses..c’est la course à l’argent ou à la richesse qui vous faire salir aujourd’hui la tradition à vous léguée par vos parents dans la dignité.’‘ a martelé le Maire Charlemagne Honfo.

Compte tenu de l’ampleur de la situation, le Maire a accordé deux semaines aux dignitaires présents pour qu’ils lui apporte la liste des membres devant siéger dans le comité d’assainissement de nos pratiques endogènes. Le comité une fois installé doit sillonner tous les couvents des dignitaires du culte vodouns pour vérifier les pratiques qui y ont cours.

---Publicité---

1 commentaire
  1. Charbel dit

    Très bonne initiative de la part des maires.

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus