--- Publicité---

Jeux olympiques d’hiver / Séoul 2018 : 92 nations dont 8 africaines, 2 925 athlètes dont 2 togolais

Les 23e Jeux olympiques d’hiver s’ouvrent à Pyeongchang, la capitale de la Corée du Sud ce vendredi 9 février 2018. Conformément à leur emblématique logo – cinq cercles enchâssés représentant les cinq continents habités –, les JO d’hiver 2018, à Pyeongchang, en Corée du Sud, recevront des athlètes du monde entier, y compris des pays africains.

Huit pays africains au total seront représentés au Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang. Une participation africaine inédite dans toute l’histoire de ces Jeux.

---Publicité---

Sur le point de participer à leurs septièmes Jeux olympiques d’hiver, le Maroc et l’Afrique du Sud font figure de vétérans parmi les pays africains. À l’occasion de l’édition 2018, qui s’ouvre le 9 février en Corée du Sud, ils seront accompagnés, pour leur première participation, de l’Érythrée et du Nigeria. Le Togo, Madagascar, le Kenya et le Ghana sont également présents.

Certains de ces athlètes pratiquent des sports inconnus dans le pays qu’ils représentent. Nombre d’entre eux sont nés et/ou ont grandi à l’étranger, sous des latitudes plus propices aux sports d’hiver, et ont choisi de participer à ces Jeux, pour certains en passant simplement d’un drapeau à un autre, pour d’autres en redécouvrant leurs racines.

Maroc

Samir Azzimani, 40 ans, compéti dans la catégorie roller-skis. Franco-Marocain, il réside en France.

Adam Lamhamedi, Canado-Marocain né à Québec, âgé de 22 ans il est médaillé d’or des JO 2012 , à Innsbruck (Autriche).

Érythrée

Shannon-Ogbnai Abeda, qui est né et a grandi dans la province canadienne de l’Alberta, offre à l’âge de 21 ans sa première participation à l’Érythrée, pour les épreuves de slalom et de slalom géant en ski alpin.

Ghana

Akwasi Frimpong , 31 ans résidant aux Pays Bas, a obtenu son ticket olympique au nom du Ghana dans la discipline skeleton.

Kenya

Sabrina Wanjiku Simader, âgée de 19 ans, est née à Kilifi, au Kenya, puis a rejoint l’Autriche à trois ans. Première femme kényane de l’histoire des Jeux d’hiver, elle est dans la catégorie ski de fond.

Madagascar

Née à Madagascar, Mialitiana Clerc a été adoptée par une famille française à l’âge d’un an. 16 ans , elle est la première femme Malgache à participer aux Jeux d’hiver et est dans la catégorie skieur alpin.

Nigeria

Seun Adigun, Ngozi Onwumere et Akuoma Omeoga, toutes trois américano-nigérianes, participeront à l’épreuve de bobsleigh à deux. Née à Chicago, Adigun était déjà présente pour le 100 m haies des Jeux d’été 2012 à Londres. Avec Onwumere, originaire de Dallas, et Omeoga, du Minnesota, elles forment la toute première équipe africaine de l’histoire du bobsleigh olympique.

Simidele Adeagbo, participera à l’épreuve féminine de skeleton. Née à Toronto de parents nigérians et ayant vécu au Nigeria pendant son enfance, Adeagbo a mis à profit son expérience de coureuse pour participer, il y a seulement trois mois, à la première course de skeleton de sa vie et se qualifier à 36 ans dans l’équipe olympique nigériane.

Afrique du Sud

Connor Wilson, skieur alpin, 21 ans, étudie les sciences vétérinaires à l’Université du Vermont, aux États-Unis, mais vient de Johannesburg. Wilson aurait bien pu ne pas aller à Pyeongchang : un autre Sud-Africain, Sive Speelman, avait aussi réalisé les temps qualificatifs pour être sélectionné. L’étudiant vétérinaire n’a été choisi que sur la base de ses meilleures places au classement de la Fédération internationale de ski (FIS), à savoir 54e en slalom géant et 71e en slalom.

Togo

Le Togo aura deux représentantes en Corée du Sud. La fondeuse Mathilde-Amivi Petitjean est arrivée en France, en Haute-Savoie, juste après sa naissance à Kpalimé, au Togo, en 1994. Sur les skis depuis ses sept ans, elle a d’abord concouru pour la France avant de rejoindre l’équipe du Togo. « C’était aussi une façon de renouer avec mes racines africaines. Le ski, c’est ma façon de m’exprimer, et je voulais le faire pour le Togo », a-t-elle confié à Jeune Afrique. « Ma mère nous parle toujours la langue du pays et l’on mange des plats de là-bas à la maison. Je me sens aussi togolaise que française. «  Désormais installée à Québec, la skieuse, qui aura 24 ans à Pyeongchang, veut atteindre les finales.

La seconde athlète togolaise est née de l’autre côté des Alpes, en Italie. Alessia Afi Dipol, fille de moniteurs de ski, s’alignera en ski alpin pour la seconde fois après Sotchi, et toujours pour le Togo. « Mon père a une usine de vêtements de sport au Togo. Il tient à cette nation et je suis fière de l’opportunité que j’ai de concourir pour le Togo », a-t-elle confié. « Même si je suis née en Italie, que j’y vis et m’y entraîne, je serai désormais toujours avec le Togo, qui est comme une famille d’adoption. »

Quelques détails 

92 nations

Premier des trois records de ces Jeux de Pyeongchang. Quatre-vingt-douze comités nationaux olympiques ont engagé des athlètes, il n’étaient que 88 aux Jeux de Sotchi en 2014.

2 925 athlètes

Deuxième record de ces Jeux de Pyeongchang.

102 médailles d’or distribuées

Troisième record. Cent deux médailles seront distribuées durant les dix-sept jours de compétition. C’est quatre de plus qu’à Sotchi.

15 disciplines

Les épreuves sont réparties en quinze disciplines : 7 pour les sports de « neige », 5 pour ceux de « glace » et 3 pour ceux de « glisse ».

Avec 14 médailles distribuées, le patinage de vitesse est la discipline qui compte le plus d’épreuves, devant le ski de fond (12), et le ski alpin et le biathlon (11 médailles).

10,5 milliards

Estimés en 2011 à 6,4 milliards d’euros, le coût de ces Jeux a bondi à près de 10,5 milliards d’euros. Loin de 17,5 milliards d’euros de Sotchi en 2014.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus