Bénin – UAC : les étudiants exigent la démission du ministre Marie Odile Atanasso

« L’éducation est une obligation régalienne de l’Etat. Si la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ne le sait pas, elle n’a plus sa place là« ; ainsi s’exprimait Alain Noukpo de l’union nationale des étudiants du Bénin (uneb), au terme de l’assemble générale conjointe tenue ce Lundi 19 Février 2018 par l’uneb, l’unseb et la fneb.

Déçus par le comportement des responsables en charge de l’éducation, ces organisations estudiantines ont décidé de passer de 72 heures de grève à 96 heures et demande la démission de madame Atanasso Marie-odile, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

---Publicité---

Mais déjà, ces responsables d’étudiants projettent une marche le Mercredi 28 Février 2018 sur le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour exiger l’abrogation pure et simple du décret n°2017 – 155 du 10 Mars 2017 portant critère d’octroi d’allocation universitaire et ses décrets d’application.

Pour ces responsables d’étudiants, l’Etat ne veut pas tenir compte de leur revendication mais prend des mesures visant à fermer la porte de l’université aux enfants de paysans. Et par ruse, selon Alain Noukpo, la ministre Marie Odile Atanasso en les recevant le 09 février dernier, leur demande d’aller informer leurs camarades étudiants sur ce décret qui est une « suppression déguisée des allocations universitaires »; affirme t-il.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus