--- Publicité---

En visite au Bénin, Michaëlle Jean s’explique sur le limogeage de Kako Nubukpo

En visite officielle au Bénin du 13 au 16 décembre 2017, la Secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Michaël Jean, au cours d’une conférence de presse à Cotonou, a apporté des clarifications à la polémique suscitée par le limogeage du Directeur de la francophonie économique et numérique, Kako Nubukpo. Des explications de Michaël Jean, Kako Nubukpo, dans son activisme sur la problématique du francs cfa, n’a pas fait preuve de réserve, une des clauses de son contrat avec l’OIF.

---Publicité---

« Les fonctionnaires sont tenus, et c’est une clause de leur contrat, à un devoir de réserve. Vous ne pouvez pas avoir un fonctionnaire électron libre, qui, finalement se croit tout autoriser même s’il est militant », a fait savoir Michaël Jean aux journalistes béninois.  Pour la Secrétaire générale de l’OIF, les questions économiques et monétaires sont de vraies questions, mais ce n’est pas pour autant, une raison pour ne pas faire preuve de rigueur.

« Notre rôle, c’est d’accompagner une réflexion souhaitée par les pays (sur les questions économiques et monétaires – ndlr) avec toutes les expertises que nous mettons à disposition. Mais, on ne peut pas être à la fois Directeur francophonie économique et numérique au sein de l’Organisation internationale de la francophonie et en même temps faire le militant avec une façon de soulever le problème qui n’est dans nos façons de faire à nous » a expliqué Michaël Jean.

Michaël Jean a pour finir salué les mérites de Kako Nubukpo. Elle se désole également du non-respect de l’entente contractuelle de l’OIF par ce dernier, malgré les avertissements. « Nous ne sommes pas là pour invectiver. Monsieur Nubukpo est quelqu’un de très compétent. Nous trouvons dommages qu’il n’ait pas respecté cette règle qui est une clause très claire dans l’entente contractuelle. Je pense qu’il faut faire preuve de rigueur » a-t-elle conclu.

Rappelons que le 08 décembre dernier, Kako Nubukpo a été relevé de ses fonctions de Directeur de la francophonie économique et numérique par la Secrétaire Générale de l’Organisation internationale de la francophonie, Michaël Jean. Il est reproché à Kako Nubukpo, son activisme en faveur du franc cfa, notamment sa dernière publication dans laquelle il a critiqué le franc cfa et le Chef d’État français, Emmanuel Macron.

---Publicité---

9 commentaires
  1. Tommy dit

    Je suis contre de la décision prise de francophonie pour Mr Kako Nubukpo parce que nos présidents africains et Français n’aiment pas les africains qui leur disent la vérité surtout le président de la côte d ivoire Alassane Ouattara.

    1. Franki dit

      vrai

  2. pato dit

    écouter vous avez peur du colon mais lui il est un monument vivant et aussi un exemple pas pour les cancres mais pour la jeunesse consciente d’afrique.vous et votre francophonie allez regretter votre idiotie.merci

  3. Oscar Pfouma dit

    Cruel manque de courage ! Dommage !

  4. Azanhouan dit

    Non après cette explication tout est clair Soyons sérieux les gars Mr Nubukpo n’a pas respecté les clauses entre lui et l’OIF à savoir obligations de réserve du fonctionnaire OIF en fonction
    Ne supportons pas du faux

    1. Diallo dit

      C’est de connor totale c’est pas normal à cause de président Ivoirien elle a suspendu M kako. et Alassane il veut que le franc CFA il reste la main des français kako il est contre et nous-les jeunes on est contre on soutient M kako et M Kemi seba en tant qu’il y a bonne santé il va trouver un bon travail un jour et c’est monnaie là ça va Supreme tôt ou tard, Alassane il est élus président par connor il continue même à l’oil?

  5. Solin dit

    « Il est reproché à Kako Nubukpo, son activisme en faveur du franc cfa, notamment sa dernière publication dans laquelle il a critiqué le franc cfa et le Chef d’État français, Emmanuel Macron.». Une fois que vous avez rappelé cela, et puis quoi encore? Quant à « «Mr Nubukpo n’a pas respecté les clauses entre lui et l’OIF à savoir obligations de réserve du fonctionnaire OIF en fonction
    Ne supportons pas du faux» dit Azanhouan L’utilisateur Dit. Disons d’abord que ce n’est pas du «faux».Le franc CFA est bien «nocif» pour les économies africaines (c’est vrai) et le «faux»:c’est s’attaquer aux intellectuels qui ont le malheur d’attirer l’attention de l’opinion publique sur le caractère insoutenable des arrangements institutionnels au cœur de la zone franc
    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/08/29/kako-nubukpo-le-franc-cfa-asphyxie-les-economies-africaines.
    Mr Azanhouan: « le caractère insoutenable des arrangements institutionnels… » (c’est du vrai)de un et de deux: »«Mr Nubukpo n’a pas respecté les clauses entre lui et l’OIF à savoir obligations de réserve du fonctionnaire OIF en fonction. ».Ces chefs d’Etat qui font «des arrangements» pour spolier leurs populations et qui n’ont jamais  » respecté » « les clauses » entre eux et leurs peuples à travers leur constitution (c’est cela qui est du faux). Les coups d’Etat avec ou sans les miltaires outre-Mediterranéens (c’est du faux), pour ne pas dire archi-faux.

  6. Mamadou saliou keita dit

    En ce qui reste claire l’histoire retiendra qu’il a été cadre de cette institution imperialiste et ayant denoncé les manœuvres de la france sur le fran Cfa dont vous étés également serviteur au niveau de cette institution ;un jour vous avec votre decision lâche lui rendra son honneur .c’est indeniable

  7. Val dit

    La secrétaire de l’OIF a raison. A un certain niveau de responsabilité, on ne parle pas comme tout le monde.

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus