« Vous m’avez parlé comme si j’étais le président du Burkina Faso »

J’ai regardé cette vidéo qui m’a hérissé le poil à un tel point que j’étais au bord de la crise de nerf.

Dans le cadre du sommet UE-UA, le président Français Emmanuel Macron s’est rendu au Burkina Faso. Il s’est entretenu avec des étudiants en présence du président de la république Burkinabé. Jusque là, tout va bien.  Cependant, les étudiants ont décidé de commettre l’inacceptable. Donc des étudiants ( on suppose alors qu’ils sont « éduqués ») osent poser des questions au président Français concernant l’électricité et la climatisation dans leur université. 

---Publicité---

[bs-quote quote= »Cette jeune fille aurait pu poser des questions sur la géopolitique, la coopération Nord-Sud, le sort des migrants en France… mais non.  » style= »default » align= »center »][/bs-quote]

La réponse du président Macron est bien-sûr légitime dans le fond et bien placée. Vous ne pouvez pas parler d’indépendance, de prise de conscience, d’autonomie et demander à un président étranger qui plus est de l’ancienne colonie, de vous régler vos problèmes d’électricité et de climatisation. Les Africains attendent-ils tout de la métropole? Et dire que ce sont des jeunes qui sont la future élite du continent qui parlent ainsi!

Et voilà le président Français qui s’érige en donneur de leçons (contre sa volonté) en leur disant que celui qui devrait s’occuper de ces problèmes, c’est bel et bien le président de la république Burkinabé. Et sur quel ton! C’est là que je vais parler de la forme. Le président Français a été condescendant, encore une fois à la limite du désagréable et de la moquerie. Parlant au président Burkinabé comme s’ils avaient joué aux billes ensemble à l’école primaire. Ce dernier qui se lève ainsi pour quitter la salle montre son manque de contenance et de sagesse.

[bs-quote quote= »Ma mère m’a dit que « si tu te vends à 5f, on va t’acheter cadeau ». Nous avons une fois encore prêté le fouet au Blanc pour qu’il nous flagelle.  » style= »default » align= »center »][/bs-quote]

Les vérités du président Français sont empreintes de d’une envie certaine de nous tourner en dérision et nous rappeler à quel point nous restons au sol, toujours à quémander.
Demandons des comptes à nos présidents. Et qu’ils sachent eux-mêmes ce qu’ils doivent faire pour nous. 

Et Macron qui est visiblement très content de nous flageller et nous remettre au pas comme des enfants à qui on donne encore la bouillie, continue son lynchage sur les réseaux sociaux avec cette publication sur Twitter. 

Quand nous comprendrons que notre destin est entre nos mains, les occidentaux partiront. En attendant, notre Afrique reste remplie d’une bande de colonisés complexés.

Une opinion de Marie-Emilienne Adiko Bloggeuse, Rédactrice en chef, à Jeunesse Colibri

---Publicité---

3 commentaires
  1. Marcel dit

    LOL

    Vous les africains vous resterez toujours de grands enfants.

    HAHAHAHA….

  2. […] Visitez le site de Beninwebtv Author: {Beninwebtv} […]

  3. Agos dit

    Il n’y a plus de noirs en Afrique. Il n’y a que des blancs à la peau noire qui ne rêvent que de jouir comme leurs semblables blancs de souche.

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus