--- Publicité---

Rapport Doing Business 2018: le Bénin, mauvais élève de la sous-région

Nonobstant ses belles performances, le Bénin n’a pas séduit l’institution financière de Bretton Woods au même titre que le Burkina Faso, le Mali, la Côte d’Ivoire et le Ghana. Quatre pays derrière lesquels il se place 151ème sur les 190 pays ayant participé à la compétition mondiale, soit le 25ème pays africain sur les 53.

---Publicité---

Le Bénin est la 151ème économie fréquentable sur les 190 au monde ayant pris part au classement Doing Business 2018. Le pays a ainsi obtenu la note de 50,47 pour une moyenne régionale de 50,43 soit légèrement au-dessus de cette moyenne. Comparé à la note obtenue un an plus tôt, le Bénin a obtenu une progression de 1,85% informe le Rapport.

Ainsi, sur les 10 indicateurs de performances ayant fait l’objet d’évaluation au sein de la Banque mondiale pour le compte de l’année économique 2017, le Bénin a obtenu 5 moyennes sur 10 et a maintenu la constance sur 5 indicateurs sur les 10. Comparativement à 2017, le Bénin a légèrement progressé même s’il reste derrière la plupart de ses homologues ouest africains dont le Sénégal, la Côte d’ivoire, le Mali, la Mauritanie (150ème), le Burkina Faso (148ème) et surtout le Nigéria (145ème).

Le Bénin de plus en plus solvable…

Sur l’indicateur « Transfert de propriété » par exemple, le Bénin a obtenu la note de 54,14 contre 39,96 soit une progression de 14,18%. C’est d’ailleurs la plus forte progression obtenue du classement. Quant à l’indicateur « création d’entreprise », la progression reste très faible 0,02% comme taux nette de création d’entreprise au Bénin (90,58 en 2017 contre 90,56 en 2016). Sur les indicateurs « paiement des taxes et impôts » et « Commerce transfrontalier », les notes n’ont pas évolué. Le pays a respectivement maintenu ses notes de 2016 qui sont 44,73 et 60,78.

Enfin la question de « l’insolvabilité de l’Etat » reste une préoccupation majeure des nouveaux dirigeants du pays. Ils ont pu améliorer les performances de leurs prédécesseurs en s’affichant bon payeur avec une progression de 1,74%. « Doing Business 2018, dont le thème est « Réformer pour créer des emplois » indique qu’au niveau mondial, près de 3.200 réformes ont été mises en œuvre pour améliorer l’environnement des affaires au cours de l’année dernière, et que les pays en développement ont été à l’origine de 206 réformes. L’Afrique sub-saharienne qui est la région la plus représentée dans DB2018 détient le record pour la deuxième année consécutive, avec le Kenya qui détient le record régional », a précisé le rapport.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus