Guinée Conakry : des journalistes pris à partie par des gendarmes

En Guinée Conakry, plusieurs journalistes en exercice de leur métier ont été molesté par des gendarmes au bureau des investigations judiciaires (PM3) situé à Matam. La scène s’est produite hier mardi 31 octobre 2017 alors qu’ils couvraient le transfèrement du DG du Groupe Gangan Aboubacar Camara. C’est sur place qu’une violence inouïe s’est abattue sur les hommes des médias, considérés pour la circonstance comme des boucs émissaires.

Comme si cela ne suffisait pas, ils ont été brutalisés comme des animaux par des gendarmes  enragés qui ont aussi endommagé leur matériel de travail. Selon le site africaguinee, plusieurs journalistes dénoncent une tentative d’assassinat. Joint au téléphone par la même source, un confrère qui travaille pour la télévision Gangan serait dans  une situation très critique.

---Publicité---

Kerfala Sanou Cissé dénonce une violence indescriptible

Il s’agit pour Kerfala Sanou Cissé, PDG de Sabari FM et Président de l’URTELGUI (Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée)  d’une violence indescriptible.

 « Actuellement, tous les journalistes qui sont venus couvrir cet événement, près d’une centaine ont été molestés par des gendarmes du PM3 de Matam. Les 80 % sont blessés. Ils ont détruit tout ce qui est caméra ici, tout ce qui est téléphone, tout ce qui est dictaphone. Ils ont tout retiré pour casser sur le goudron. Ils ont enlevé leurs ceintures pour molester, terrasser des journalistes. Mais bastonner, blesser, vous ne pouvez pas imaginer  (…) »

 

Pour l’heure, une plainte est déjà annoncée. Pour rappel, les journalistes ont été violemment opprimé pour avoir semé la rumeur sur une supposée mort du Président Alpha Condé qui a fait couler beaucoup d’encre et de salives. Toutefois, C’est en direct sur  la radio Sabari Fm  que le président Alpha Condé a démenti hier lundi 30 octobre 2017 à Conakry les rumeurs folles sur sa propre mort.

Le président Alpha Condé se dit bien portant et affirme avoir reçu de nombreux appels au sujet de sa mort. « Je ne m’occupe pas des rumeurs », a martelé le locataire du palais Sékhoutouréya qui ajoute qu’il se porte comme un charme grâce à Dieu. Et déjà une semaine sans presse en Guinée à partir de demain a été annoncé par la presse guinéenne.

---Publicité---

1 commentaire
  1. Azanhouan dit

    Ces gendarmes sont sûrement de l’ethnie de Alpha Conde rien que des zélés drogués Ils regretteront cet acte inhumain qui les distingue des autres ethnies de Guinée Rien que des sauvages non encore domestiqués

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus