Marché d’esclaves en Libye : Les recommandations de Yayi Boni au président de l’Union Africaine

Les derniers développement de l’actualité au LIBYE n’a pas laissé indifférent l’ancien président de la République du Bénin, le docteur Thomas Boni Yayi. Dans une correspondance adressée au président de l’Union Africaine, l’ancien chef d’État béninois plaide pour qu’on travaille à l’amélioration des conditions de vie des citoyens. Lire ci-dessous la correspondance du président Thomas Boni Yayi.

Correspondance du président Thomas Boni Yayi au président de l’UA:

Je recommande à l’Union Africaine de placer l’ année 2018 sous le signe de la meilleure gouvernance des affaires de nos Nations.

Une gouvernance sur la base de la couleur de la peau, du sexe, de l’âge, des ethnies, des tribus et des régions est l’une des sources de l’exclusion, levier de la fuite des cerveaux et de la crise migratoire vers d’autres horizons, animée par notre jeunesse, aujourd’hui objet de commerce dans certains États membres de l’Union Africaine. Ce malheureux trafic humain nous renvoie à la période tristement célèbre de l’esclavage. L’heure est grave en ce 21ème siècle.

Notre continent et chacun des États membres peuvent améliorer les conditions de vie de leur peuple si l’adhésion à ce Mécanisme Africain d’Évaluation par les Pairs devient obligatoire et non facultative. Ce qui requiert une surveillance multilatérale plus accrue avec possibilités de sanctions. Les réflexions en cours pour la transformation profonde de l’Union Africaine devraient en tenir compte.

En ma qualité d’ancien Président de l’Union Africaine, je recommande que le Mécanisme Africain d’Évaluation par les Pairs soit amélioré, renforcé et s’impose (obligatoire et non facultatif) à tous les États membres de l’Union Africaine. Un critère essentiel pour la paix dans nos Nations, la stabilité dans les États et nos Communautés Économiques Régionales.

L’unité de notre continent est le préalable à la consolidation de la paix sans laquelle l’émergence économique et sociale partagée ne serait qu’un leurre.

Je demeure reconnaissant de l’effort de chacun de nos dirigeants pour un leadership plus éclairé.

---Publicité---

9 commentaires
  1. bahoundele dit

    merci

  2. Remi dit

    Merci

  3. Philippe CHABI dit

    ODIEUSE LUBIE EN LIBYE.
    Cette émigration, cet exode massif ; cette maltraitance, cet esclavage anachronique, ce crime de lèse-africanité ; voilà le corollaire des frasques, de l’incurie et de la mauvaise foi des chefs d’État africains ! Doit-on, peut-on, chaque fois, en imputer la responsabilité au seul Occident ?
    Je vois larmoyer, tel un crocodile, Barack Obama ; j’entends un Alpha Blondy, un Kèmi Seba dénoncer en tibuns l’événement ; je lis des  » appel[s] à manifestation ou à l’insurrection civique  » certes pertinents, mais un peu tardifs…
    Peu-être fallait-il que Kadhafi ne fût point assassiné !

  4. Philippe CHABI dit

    ERRATUM :  » tribuns » en lieu et place de « tibuns ».

    1. Philippe CHABI dit

      ERRATUM :  » peut-être  » au lieu et place de  » peu-être « .

  5. Anonyme dit

    Mon Oeil!!!!!!!!!!!!! Une gouvernance sur la base de la couleur de la peau, du sexe, de l’âge, des ethnies, des tribus et des régions est l’une des sources de l’exclusion, levier de la fuite des cerveaux et de la crise migratoire vers d’autres horizons,……..

    Mais mon cher Président, vous n’aviez rien fait d’autres pendant 10 ans, que d’exclure sur la base de cette forme de gouvernance.

  6. borona Idrisou dit

    Que les paroles de Yayi soit exécuté est mon souhait.

  7. Moustafa SOUNON SEKO dit

    Même si l’Occident était à la base chaque pays est responsable de sa destinée et de son développement. Il est temps que nos dirigeants renforcent les financements de petits et moyens entrepreneurs. Ne pouvant tout recruter comme APE il faut financer les sans emploi,valoirs nos savoirs endogènes, promouvoir l’exellence,cultiver l’esprit patriotique et la bonne gouvernance.

  8. Anonyme dit

    La Libye doit avoir une sanction incommensurable pour cet acte impensable au 21eme siècle.

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus