Belgique / Bénin : un réseau de trafiquants de motos volées et convoyées au Bénin débusqué

Un réseau bien huilé de trafiquants de motos volées et convoyées par conteneurs de Val-d’Oise au Bénin est démantelé suite à des recherches menées par les enquêteurs de la sûreté départementale du Val-d’Oise. En effet, suite à une enquête qui a duré  plus d’un an, les enquêteurs de la sûreté départementale du Val-d’Oise ont interpellé 07 suspects.

Selon les résultats des premières investigations, le réseau serait constitué de sept personnes dont chacun dispose d’une responsabilité bien définie. Une s’occupe de la comptabilité du réseau, une autre s’occupe du convoyages des motos et scooters volées d’Anvers, en Belgique, jusqu’au port de Cotonou, au Bénin.

Les trois premiers suspects interpellés ont été mis sous étroite surveillance, ces trois suspects allaient permettre aux fonctionnaires de comprendre dans le détail le mode opératoire du réseau. Celui, tout d’abord, des petites mains qui partent en périple à la recherche des scooters ou des motos, dans l’Ile-de-France, notamment à Paris et dans les Hauts-de-Seine. Une fois les Honda PCX repérés, le modèle majoritairement recherché par les trafiquants qui prisaient  aussi des Yamaha Xmax ou des BMW R1200, restait à charger le deux-roues dans la fourgonnette.

Ces engins volés sont ensuite stockés en Seine-Saint-Denis, dans le Val-de-Marne, et à Sarcelles. C’est à partir de ce dernier que les scooters étaient probablement rassemblés avant de prendre la route d’Anvers en conteneur. C’est aussi à Sarcelles qu’une entreprise de transport maritime est soupçonnée de mettre en œuvre le voyage des véhicules qui se termine sur un parking, à proximité du port de Cotonou, où ils sont exposés et vendus.

Il faut précisé que les enquêteurs ont commencé par pister les trafiquants suite à un renseignement qu’ils ont recueilli en septembre 2016. En effet, ils ont été informés d’un jeune homme de 25 ans qui serait à la tête d’une bande de trafic de motos. Suite à cette information, il ont commencé à s’intéresser à ce jeune habitant des Brigadières, à Bezons.  Ce jeune homme en question avait déjà été condamné pour un trafic de véhicules en direction de l’Afrique.

---Publicité---

4 commentaires
  1. Gigo dit

    Tu les vois rouler de belles choses, bien s’habiller et faire le malin à longueur de journée au pays,mais en vérité se sont des inconscients incapables de créer de belles idées pour l’avancement de la nation. Des gens qui n’ont pas du tout froid aux yeux. Ils jettent du discrédit sur tout un pays. En fait, c’est compréhensible, quand tu les vois avec branchage à crier oh voleur tout le temps et des grèves à n’en point finir, c’est finalement la destination probable qu’ils trouvent pour se faire un nom. Ils retiendront votre attention mais ce sont de véritables salauds qui sont incapables de mettre leur ingéniosité au service de la nature

  2. Gigo dit

    Tu les vois rouler de belles choses, bien s’habiller et faire le malin à longueur de journée au pays,mais en vérité se sont des inconscients incapables de créer de belles idées pour l’avancement de la nation. Des gens qui n’ont pas du tout froid aux yeux. Ils jettent du discrédit sur tout un pays. En fait, c’est compréhensible, quand tu les vois avec branchage à crier oh voleur tout le temps et des grèves à n’en point finir, c’est finalement la destination probable qu’ils trouvent pour se faire un nom. Ils retiendront votre attention mais ce sont de véritables salauds qui sont incapables de mettre leur ingéniosité au service de la nature

  3. Gafarou dit

    Vous allez encore gaspiller le nom du Bénin à l’étranger ?

  4. Gafarou dit

    Vous allez encore gaspiller le nom du Bénin à l’étranger ?

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus