Bénin: le politologue Juste Codjo prévient d’un désastre qui guette le pays

La situation délétère qui prévaut au Bénin depuis l’exclusion de plusieurs formations politiques est une préoccupation majeure pour tous les acteurs de la vie politique béninoise. Le politologue Juste Codjo après un diagnostic de la situation, parle d’un désastre qui pourrait frapper le pays si les élections se déroulent sans la participation de l’opposition.

Selon Juste Codjo, la situation qui prévaut actuellement au Bénin ressemble à ce qui s’était passé dans les années 1994 en Côte d’Ivoire où les partisans du président Henry Konan Bédié ont trouvé les mécanismes nécessaires pour exclure toutes les voix discordantes avec la modification du code électoral. Certes, ce moyen a permis au camp Bédié d’avoir une majorité écrasante au parlement à l’issue des législatives de 1995. Mais, rappelle Juste Codjo, ce moyen « fondé sur l’exclusion a fini par avoir raison du président Henry Konan Bédié et de ses supporters. Le régime fut renversé lors d’un coup d’Etat militaire 4 ans plus tard en 1999 ».

A en croire Juste Codjo, le Bénin court le même risque si le pays opte finalement pour l’exclusion des partis de l’opposition. Dans son exposé, Juste Codjo rappelle que la même stratégie d’exclusion avec le principe « d’ivoirité » a fini par plonger le pays dans la guerre civile 8 ans après son adoption, soit en 2002.

Les leçons à tirer pour le Bénin

Dans son diagnostic, le politologue Juste Codjo pense que « les leçons à tirer du cas ivoirien sont bien valables pour le Bénin ». Pour lui, organiser les élections en excluant l’opposition est toujours source de conflits aux conséquences imprévisibles. « Les stratégies électorales fondées sur l’exclusion peuvent certes garantir des gains pour les auteurs dans l’immédiat, mais elles finissent toujours par produire des désastres aux conséquences durables. » a-t-il souligné.

Face à l’impasse dans laquelle se plonge le pays, le politologue Juste Codjo prévient le Président Patrice Talon des dangers que court le pays si l’exclusion est finalement validée. Selon lui « le chef de l’Etat béninois a donc un choix important à opérer. Il lui est loisible d’accepter la mise en oeuvre d’une stratégie électorale partisane en vue de garantir une victoire « écrasante » des siens lors des législatives de 2019 et peut-être même des présidentielles de 2021″. S’il venait à faire ce choix, le Bénin aurait indubitablement fait un pas de plus vers le chaos qui s’annonce à l’horizon ».

Commentaires (6)
Ajouter un Commentaire
  • Delphin GOUVOEKE

    Si pour des raisons égoÏstes et inhumaines, quelqu’un pense qu’il va embraser ce pays pour être à l’abri, il se trompe. Il sera seul devant l’histoire

  • paysan

    Comme tout le monde s’autoproclame politologue, moi meme me confère aussi ce titre et dis qu’il n’y aura pas désastre.

  • Fracasse

    Intellectuels tarés et à géométrie variable, foutez-nous la paix,!!!! Bande de faux!!!

  • Chs

    Ne commettons pas l’erreur de comparer le Bénin à la Côte d’Ivoire! Je crois personnellement en la capacité des Béninois à rebondir sur cette question en trouvant les solutions appropriées pour garantir la paix sociale et l’inité du Pays.
    Vive le Bénin éternel!

    • esprit

      Cher Chs,
      Je suis heureux que comme moi vous faites partis de ceux qui pronnent un dénouement dans la paix de cette crise.
      Tous ceux qui aiment Bénin, nous devons être plus nombreux à faire entendre cette voix de raison,
      les apprentis sorciers qui appellent à la violence ne seront pas épargnés qd cela va réellement commencer.
      Que Dieu, les marnes de nos ancêtres protègent le Bénin de cette violence

  • Esprit

    A ce cher monsieur qui se dit politologue, la situation du bénin n’a absolument rien avoir avec celle de la Côte d’ivoire ayant vécu en RCI pendant les années 1990
    Arrêter de mettre de l’huile sur le feu, tous ces sois disant intellectuels doivent œuvrer pour la paix au Bénin au lieu d’agiter le torchon de la guerre civile
    Peuple Béninois méfiez-vous de ces intellectuels car ils irons eux et leurs familles se planquer en France et autres et c’est vous et vos voisins qui seront les seules victimes