Opinion: « sachons raison garder et ne nous laissons pas avoir »

De 1993 jusqu’aux élections présidentielles de 1996, on nous a fait croire dans ce pays que Soglo aurait racheté l’hôtel Sheraton (actuel Bénin Marina Hôtel), qu’il serait le plus gros actionnaire de la Sobebra (ex la béninoise vendue au cours de son mandat), qu’il aurait acheté des raffineries de pétrole en Afrique du Sud…. etc. Tout ça avec nos impôts, et que son entourage nous dépouillait… Etc

On lisait tout ça dans la presse écrite et dans les tracts d’alors. Tellement exacerbé que papa Soglo a fini par traiter ces « journalistes » spécialistes en intoxication « d’écrivaillons »

En ce temps là, nombreux d’entre nous croyaient que la presse ne ment jamais si elle ne détient pas de preuves. On avait commis une faute grave.

  • Il a fallu qu’il perde les élections en 1996 pour qu’on entende plus jamais parler de tout ça;
  • il a fallu qu’il perde les élections pour qu’on traite plus tard sa gestion de modèle
  • Il a fallu qu’il perde les élections pour qu’on nous dise qu’il avait redressé l’économie et remis les béninois au travail.
  • Il a fallu qu’il perde les élections pour qu’on nous dise qu’il était vraiment Hercules le bâtisseur….

On s’est rendu compte bien que les accusations étaient infondées, des mensonges, des intoxications. Mais trop tard, l’irréparable était déjà fait.

Aujourd’hui encore, les voilà avec leurs nouveaux apôtres attaquer à tout vent le président Patrice Talon. Aujourd’hui quand ils accusent le président Talon sans un minimum de preuves, ils ravivent en moi et en bon nombre de nos compatriotes, ces diffamations de nos pères, nos frères, faites à l’égard de papa Soglo.

Aujourd’hui encore, il suffit qu’un sale dossier issu des résultats d’audits soit ouvert pour que les bénéficiaires et leurs parrains encore en liberté polluent la presse, crient à la chasses aux sorcières, à la dictature…etc

Les béninois comme moi ne croient plus à ces incantations, ces mensonges.

Une chose est certaine :

  • ceux-ci partirons un jour, d’autres viendront et s’attaqueront eux aussi aux secteurs, aux dossiers qui leurs paraîtront pertinents.
  • ceux-ci, ont ouvert la brèche (ils ont le mérite) en transmettant les résultats de leurs audits à la justice. Demain, d’autres les auditeront et livreront à leur tour, les résultats à la justice.

Progressivement, nous prenons conscience de ce que ça veut : être un responsable, une autorité, la bonne gestion, la bonne gouvernance.

Jean-Paul Gouv Godonou 

 

Commentaires (12)
Ajouter un Commentaire
  • Léandre CODJIA

    Bien dit

  • Ama

    Les boutiques cassées sans ménagement pour rien, la loi fiscale 2018, l’achat du bâtiment du ministère des affaires étrangères à côté de sa maison, le retour du PVI, l’imposition de mandataire au Chu et au Port malgré l’opposition des acteurs, l’instrumentalisation de la justice par des affectations et des nominations des acteurs en dehors des textes en vigueur sont des suppositions des balivernes pour salir ou empêcher l’actuel président de développer notre pays.
    Qui sont les membres du groupe qui conçoit et exécute les réformes?
    Il y a beaucoup de réformes qui sont prioritaires et essentielles à faire que ce à quoi nous assistons ébahis.
    Ce que président Soglo à vécu n’est pas la même. Je vous conseille de comparer le cursus des 2 hommes et leur méthode de travail. Nous allons vers une désarticulation de notre pays

    • AYAH MODESTE

      C’est à croire que vous êtes les concernés dans cette dénonciation des gens qui n’ont comme arme pour déstabiliser le pays, que l’intoxication!
      sinon, j’ai dû mal à comprendre vos réactions à cet appel qui demande à ce qu’on soit vigilant en colportant tout sans preuve. Si quelqu’un écrit n’importe quoi en disant qu’il l’a obtenu d’une source proche du gouvernement, cela devient un écrit biblique.

      Le titre de l’écrit de Jean_Paul Gouv Godonou est bien: « Opinion: « sachons raison garder et ne nous laissons pas avoir » ». Comme il n’a pas parlé mal du Gouvernement, cela suffit à vous irriter. Tous les dossiers que vous avez cité, sont malheureusement, jusqu’à preuve du contraire des suspicions. Si vous avez des preuves vraiment accablantes, la porte de l’ANLC est grandement ouverte. ces derniers s’étonnent du fait que personne n’a pu leur apporter de preuves fiables sur toutes ces allégations faites jusque-là. D’où l’appel du sieur Godonou!
      Quel peuple d’intelligents sommes-nous si nous répétons cycliquement les mêmes erreurs, pour ne pas dire les mêmes bêtises?
      Ce n’est pas de l’opposition, mais que de la haine! la haine détruit toujours en commençant par celui qui la porte!
      Et puis le faux témoignage ou la divulgation du faux témoignage est condamné dans toutes les religions à ce que je sache (je ne sais pas de quel bord vous êtes).

      Je finirai par cette pensée d’un dramaturge français, Alexandre Guitry :
      « Ce qui, probablement, fausse tout dans la vie, c’est qu’on est convaincu qu’on dit la vérité parce qu’on dit ce qu’on pense. »

      Donc, sachons raison garder, vraiment !!!

      • Nasser

        Bien dit, je valide

    • Azatassou Voyou

      Réflexion superficielle.

      • AYAH MODESTE

        Merci professeur (rire)

  • sailliard christian

    alors il faut porter plainte contre le journal et demander à la justice de faire son travail ! puis obliger les journaux à publier eux meme la sentence.!
    cependant il y a de bons journaliste qui font du bon travail ! alors eux il faut les soutenir ! on les appelle les declencheurs d’alerte
    C.S.

  • Gnon

    Ne nous endormez pas ! Faites vos lois et foutez le camp

    • Azatassou Voyou

      Vous ne comprendrez rien! Puisque les les journalistes réfléchissent à votre place!

  • Gnon

    Dite à Talon que le benin nest pas une entreprise privee et on ne gouverne pas dans la haine ! Cest nous les pauvres qui subissont et on les attend ! Ils peuvent trusquer le RAVIP à leur guise en son temps on avisera comme il a lhabitude de dire

    • Azatassou Voyou

      Cancre!!!!!!!

  • Codjia Max

    Bénin mon pays, pour certains mon beau pays et pour d’autres un petit pays, mais dans un cas comme dans l’autre il est peuplé et habité par des individus qui se disent les uns plus intelligents que les autres et nous voyons le mal venir toujours du voisin ou tout simplement de l’autre.
    Heureusement, le mandat présidentiel au Bénin reste et demeure de cinq ans jusqu’à nouvel ordre et alors seulement on avisera comme dit l’autre.
    Daigne le Seigneur nous préserver afin que au bout du rouleau nous puissions comparer et pouvoir dire et admettre que notre pays a évolué en bien ou en mal car plus ou moins loin de nous les exemples non enviables ne plus seulement des cas d’école mais de véritables casse-tête à ne jamais rêver pour notre pays.
    Positivons et souhaitons le meilleur pour notre pays tout en essayant un tant soit peu d’être objectifs.