News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Projet de loi des finances gestion 2022: une croissance de 7% envisagée par le gouvernement

Le projet de loi exercice 2022 est actuellement en étude à la commission des finances. Selon un aperçu donné par le ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni, ce budget prévisionnel de l’Etat pour 2022, aux dires de l’argentier national, maintient un taux de croissance prévu à 7% comme en 2021 malgré la baisse de 443,843 milliards F Cfa par rapport au budget rectificatif de 2021.

Le projet de budget gestion 2022 maintient un taux de croissance de 7%. Selon le projet transmis à l’Assemblée nationale, ce budget prévisionnel est de 2.541.203 milliards de Fcfa. Cette prévision indique une baisse de 443,843 milliards F Cfa par rapport au budget rectificatif de 2021.

A lire aussi: Bénin: la chasse à un contrebandier à l’origine d’un incendie au marché de Ouando (Porto Novo)

Cette projection faite par le gouvernement prend appui sur la bonne tenue attendue des activités agricoles ainsi que sur la production du coton et le dynamisme de l’activité dans plusieurs domaines en rapport avec la poursuite des chantiers en cours de réalisation et le démarrage de nouveaux, contenus dans le Programme d’actions du gouvernement pour le quinquennat 2021-2026. C’est d’ailleurs ces activités qui permettent de maintenir un taux de croissance de 7% malgré la baisse par rapport au budget rectificatif de 2021.

Autres chiffres clés évoqués par le ministre Romuald Wadagni

L’autre chiffre qu’il faut retenir, c’est que l’Etat prévoit pour 2022, une dépense de 2.027.754 milliards de Fcfa sur les 2.541.203 milliards de Fcfa. Les dépenses de fonctionnement prévues sont de 1.099.058 milliards de Fcfa. Par ailleurs, les dépenses d’investissement sont de 812.846 milliards de Fcfa.

Plusieurs projets clés sont inscrits dans le cadre de ce projet de budget exercice 2022. Il y aura par exemple, le démarrage de la phase B du projet Asphaltage qui devrait permettre de réaliser 181 km de voiries et 360 km de caniveaux. 12.000 lampadaires sont également prévus à cet effet et 22.000 arbres d’alignement, indique le ministre de l’économie et des finances.

Il y aura également les travaux de construction des marchés urbains modernisés et l’assainissement pluvial de Cotonou et de plusieurs villes secondaires. La construction de la centrale dual fuel à cycle combiné de 137,5 Mw à Maria-Gléta et de plusieurs autres turbines à gaz et centrales solaires sont également prévus ainsi que la réalisation d’infrastructures d’accès à l’eau potable en milieux rural et urbain à coût abordable.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.